Posts published on février 2021

Une étude clinique du CHU Amiens Picardie reconnue «Priorité nationale de recherche»

Communiqués
Lille, le 26 février 2021
L’essai thérapeutique (COV-NI) promu par le CHU Amiens-Picardie, visant à évaluer l’efficacité et la sécurité de l’interféron bêta inhalé, a été retenu parmi les études cliniques labellisées « priorité nationale de recherche » sur la Covid-19. C’est une grande fierté pour notre région de voir reconnue au niveau national l’excellence des chercheurs et universitaires amiénois.

Par la voix de Sylvie Saillard, le groupe Rassemblement national et apparentés avait, dès le mois d’avril 2020, reconnu ce travail de recherche et demandé en conséquence le soutien financier du Conseil régional. En commission permanente du 28 mai 2020, le vice-président Lebas avait l’inélégance d’affirmer que la demande des élus Rassemblement national était une instrumentalisation des travaux de recherche du CHU d’Amiens-Picardie ! Il a fallu toute nôtre opiniâtreté pour qu’après plusieurs relances, le Conseil régional apporte enfin en octobre son soutien financier à cet essai.

Et encore quatre mois pour qu’en février 2021, soit presque un an après le déclenchement du processus lié à cet essai, l’Etat labellise cette étude comme « priorité nationale de recherche ». Quand on voit l’urgence de la situation, nous ne pouvons que regretter la lenteur des décisions, que cette lenteur soit motivée par le sectarisme ou par la lourdeur de la bureaucratie.

Entre fierté de la reconnaissance de l’excellence de nos chercheurs et universitaires régionaux et regrets de tant de temps perdu, les élus Rassemblement national, se félicitent de cette labellisation.

Sylvie Saillard,
Chef de file commission
Affaires familiales et sociales
Philippe Eymery,
Président de groupe

Transports publics interurbains : privilégier l’emploi local

Communiqués

Lille, le 16 février 2021

Le transport public interurbain connaît des difficultés de gestion dans la région depuis plusieurs années.
La politique de massification d’achats publics pratiquée par l’Exécutif du Conseil régional favorise la concentration des compagnies. Ou le rachat de PME par des groupes d’envergure nationale voire européenne. Cette politique montre ses effets pervers.

En mai 2019, le groupe Rassemblement National et apparentés avait alerté sur les conséquences de l’attribution du contrat de concession de service public des transports dans le Cambrésis et le Catésis vis à vis des salariés. Malgré une proposition de notre groupe d’assurer le maintien des conditions de travail des salariés, la majorité régionale votait à l’unanimité la signature de la convention avec la société Place, nouvel attributaire.
1 an plus tard, nos craintes étaient confirmées : malaise social pour les chauffeurs, qualité de service moindre pour les clients et les maires des communes rurales. Il est dommageable que l’exécutif régional n’ait pas écouté notre proposition d’intégrer des clauses permettant d’assurer la qualité du service public aussi bien que le bien être des salariés.

Le groupe Rassemblement National et apparentés :

  • reste vigilant sur les évolutions en cours dans cette période marquée par les restrictions d’exploitation pour motifs sanitaires.
  • rappelle son attachement à l’emploi local et à la sécurité du transport inter- urbain
  • redemande à l’exécutif une évaluation des délégations attribuées en mai 2019
Mélanie Disdier,
Conseillère régionale et conseillère municipale de Caudry
Philippe Eymery,
Président de groupe

À travail égal, salaire égal

Communiqués

Lille, le 15 février 2021

Le groupe Rassemblement National et apparentés défend le principe simple du « travail égal, salaire égal » depuis le début du mandat par la voix de Claire Marais Beuil.
Comment imaginer que la rémunération puisse être différente selon que les agents exercent leur activité en Picardie ou en Nord-Pas-de-Calais ? Ou selon qu’ils soient agents des lycées ou non ? Comment imaginer une gestion saine des ressources humaines dans ces conditions ?
La grève est le constat d’un échec. L’Exécutif n’entend rien vis-à-vis de la demande répétée des agents d’une harmonisation indemnitaire entre tous les agents. Les élus RN comprennent l’exaspération du personnel.
Le mouvement social de ce 15 février marque l’incapacité de l’Exécutif à faire vivre le dialogue social alors même que personne ne conteste la légitimité de la demande d’harmonisation.
Claire Marais Beuil,
Chef de file de la commission administration générale
Philippe Eymery,
Président de groupe

Communautarisme, islamisme : le double langage permanent de M. Bertrand

Communiqués

Lille, le 10 février 2021

Lors de la commission permanente du 9 février 2021, la majorité régionale a voté le financement d’un projet pour « l’authentification, la traçabilité et la certification des produits halal ». Est halal, tout ce qui est permis par l’Islam. C’est ainsi que la viande ne doit pas être mangée si elle provient d’une bête non préalablement saignée. L’abattage rituel permet au sacrificateur d’estampiller «halal». Cette pratique est une des manifestations de la charia.
Le financement public de ce projet constitue une rupture de la neutralité religieuse qui doit guider l’action publique.
Comment expliquer alors le refus de la majorité à 2 reprises de la proposition du Rassemblement National de consacrer une enveloppe budgétaire pour assurer la sécurité alimentaire par la traçabilité et de l’abattage conventionnel ?
Pas d’argent pour un label pour les boucheries françaises mais oui pour le financement d’un projet qui va servir aux boucheries « halal » !!
Ce double discours s’illustre également vis-à-vis du traitement fait à la radio communautariste, radio Pastel. Sur injonction du Rassemblement National, la subvention à cette radio qui recevait notamment Tarik Ramadan, a été stoppée en 2017. Mais en 2019 par le biais d’un autre financement associatif, radio Pastel est de nouveau remise dans le jeu par le Conseil régional. Une structure associative occupe mensuellement une place dans la grille des programmes de cette radio.
Le communautarisme et l’islamisme se combattent par des actes. Toute compromission à leur égard est un mauvais coup porté à l’avenir du Pays et à la cohésion nationale. Les élus du groupe Rassemblement National et apparentés sont attentifs au respect de la neutralité religieuse par le Conseil régional.

Philippe Eymery, Président de groupe

« Mal nommer les choses c’est ajouter au malheur du monde »

Communiqués
Lille, le 5 février 2021
Cette citation d‘Albert Camus a été vérifiée par la minable combinaison
politicienne du groupe Les Républicains lors de la séance plénière de ce 4 février.

Le 3 février en fin d’après-midi, le groupe LR dépose 2 amendements au texte copier-coller. Le type même de l’amendement pour ne rien dire. Pas un seul mot sur le communautarisme, sur l’islamisation rampante, le burkini, etc…

Laurent Brice met en évidence cette opération de communication en expliquant notre refus de voter cet amendement. De plus, cet amendement est totalement irrespectueux des élus locaux. C’est le maire et personne d’autre qui édicte le règlement intérieur de la piscine et non pas un Conseil régional intrusif, voire dictatorial à leur égard.

Le groupe LR décide de travestir les faits en dénaturant notre position de vote. Le comble est de nous accuser faussement de ne pas combattre le communautarisme alors même que leur amendement bannit les mots : communautarisme, islamisation, burkini, etc…

La majorité de Monsieur Bertrand n’a pas le courage d’appeler un chat un chat et de nommer, pour ce qu’elle est, la radicalisation islamiste. Dans ces conditions, le silence est d’or.

Philippe Eymery, Président de groupe