Posts published on mars 2016

Les lycéens et les usagers payent la mauvaise gestion du SMTD

Communiqués

Après avoir été épinglé par la cours des comptes régionale, le SMTD (Syndicat Mixte des Transports du Douaisis) refuse à nouveau de financer le déplacement des lycéens et vote démocratiquement la démission d’un élu défenseur de la gratuité des transports scolaires au sein du conseil d’administration du SMTD.

Hortense de Méreuil et Chantal Bojanek, conseillères régionales Front National Rassemblement Bleu Marine, mères de famille, avaient soutenu en 2014 les manifestations des lycéens lors de la fameuse augmentation de 10 euros à 100 euros de la participation des familles.
Derrière tout cela il faut voir que les lycéens et les usagers des transports en commun Douaisiens payent la mauvaise gestion du SMTD et ses choix catastrophiques.

Les élus du Front National Rassemblement Bleu Marine demandent le retour à la gratuité des transports en commun pour les lycéens. Ceci est une mesure d’aide minimale aux familles et une incitation à l’usage des transports en commun, beaucoup moins polluants alors que notre région est en épisode de pollution aux particules.

Communiqué de presse de Chantal Bojanek et Hortense de Méreuil , conseillères régionales du groupe Front National Rassemblement Bleu Marine

Les handicapés victimes de la politique d’austérité de Jean-René Lecerf !

Communiqués

Compte tenu de la situation financière désastreuse dans lequel se trouve le Conseil Départemental du Nord, présidé par Jean-René Lecerf, les élus ont décidé de frapper sur les plus faibles.

En effet, ce sont les associations de handicapés qui souffriront d’une baisse de leurs subventions pour un montant de 10 millions € sur 3 ans !

Les associations mais surtout les familles concernées par le handicap sont très inquiètes car cette baisse de moyens entraînera indubitablement des problèmes de prise en charge et d’accueil des personnes en situations de handicap dans des structures adaptées ; ceci touchera également les personnes âgées dans les EHPAD.

Pour toutes ces victimes sociales, ces mesures sont inacceptables, mais même dans la détresse, elles ne brûleront pas de voitures pour manifester leur mécontentement. Et cela Jean-René Lecerf le sait bien ! Il est donc facile de s’attaquer aux plus démunis et aux plus faibles.
Aujourd’hui, plus que jamais, le manque de structures d’accueil se ressent.

Le groupe Front National – Rassemblement Bleu Marine a toujours soutenu les métiers d’aide à domicile qu’il considère comme un véritable vivier d’emploi. Aussi il demande au Conseil Régional Picardie – Nord – Pas de Calais de mettre en oeuvre une politique volontariste de création d’emplois en collaboration avec le Conseil Départemental pour un réel impact sur la baisse du chômage dans notre région d’une part, et une meilleure protection des personnes en situation de handicap et de dépendance d’autre part.

 

Communiqué de presse de Nathalie Acs, conseillère régionale du groupe Front National Rassemblement Bleu Marine

Un chamboule-tout dans les intercommunalités de l’Arrageois : ça ne pouvait être nommé autrement par la presse !

Communiqués

L’intercommunalité désigne la coopération intercommunale telle qu’elle existe depuis la guerre.

Mais depuis 1992, une politique de transformation du cadre communal vise à en finir avec nos 36 000 communes.
On parle de transfert de compétences du bloc communal vers l’intercommunalité et, de mutualisation de la dépense de fonctionnement des communes.

Cependant, l’expérience a montré que chaque strate administrative supplémentaire conduisait indéniablement à un alourdissement des dépenses publiques, des impôts locaux, des prélèvements et des effectifs.
Tout ceci pèsera sur le porte-monnaie des contribuables tout en armant la disparition des communes, la dépossession du mandat de Maire dans les petites communes et communes périurbaines, ainsi que la perte de l’identité française au profit de l’Europe et de ces « Landers ».

 

Communiqué de presse de Vincent BIRMANN, Agnès CAUDRON et Marie-Annick GIANNITRAPANI-DUPAS du groupe Front National Rassemblement Bleu Marine

Le maire de Grande-Synthe ouvre un camp de migrants de 2500 places contre l’avis de la population

Communiqués

Monsieur Carême, maire de Grande-Synthe et président des élus hospitaliers du Nord-Pas de Calais, inaugure avec Médecins sans frontières le nouveau camp de Grande-Synthe qui peut héberger durablement plus de 2500 migrants.

Alors même que les habitants de Grande-Synthe souffrent de la délinquance des migrants, et que les réseaux de passeurs s’affrontent à l’arme lourde, Monsieur Carême n’a pas jugé utile de consulter la population avant de pérenniser cette présence source de criminalité.

En outre, les associations des élus hospitaliers et de Médecins sans frontières étant grassement subventionnées, la facture revient au final au contribuable qui devra débourser plus de 2.5 millions d’euros par an pour ce camp. De plus, une partie des fonds structurels européens (FEDER et FSE) initialement destinés à des projets d’intérêt général pour les territoires seront dévoyés pour financer ces associations pro migrants.

Monsieur Carême agit comme un despote et, sous couvert d’humanitarisme, entend créer un appel d’air durable à l’immigration clandestine absolument insupportable pour la population.
Le groupe Front National Rassemblement Bleu Marine demande au gouvernement de :
– le démantèlement immédiat de tous les camps illégaux
– une inversion de la politique migratoire et l’expulsion des clandestins
– la mise en place de zones humanitaires sécurisées dans les pays ou à la frontière des pays en guerre.

 

Communiqué de presse du Groupe Front National Rassemblement Bleu Marine Picardie Nord Pas-de-Calais

30  000 euros sur la réserve parlementaire d’un député pour la Fédération des chasseurs de la Somme. Une générosité aussi surprenante que superflue.

Communiqués

La Fédération des chasseurs de la Somme déménage dans des nouveaux locaux qu’elle fait construire pour 1,6 million d’euros.

Un montant impressionnant qui pourrait choquer les chasseurs confrontés à un renchérissement constant de leur loisir.
La Fédération des chasseurs de la Somme dispose d’un véritable trésor de guerre : 2,6 millions d’euros en fonds propres, sachant que son président se targue d’avoir « bien vendu » le superbe siège amiénois, boulevard Baraban.

Alors, pourquoi Pascal Demarthe, député PS, fait cet étrange choix de verser 30 000 euros de sa réserve parlementaire pour le projet immobilier d’une Fédération qui ne manque pas de ressources ?

Cette générosité aussi surprenante que superflue s’inscrit dans un contexte départemental où les élus politiques entretiennent avec les élus cynégétiques – et inversement – des liens croisés : depuis près de 20 ans à la tête de la Fédération départementale des chasseurs, son président a multiplié les engagements d’opportunité.

Les deux derniers en date en donnent la mesure : aux municipales de mars 2014, il soutenait le maire PS d’Abbeville sur la liste duquel figurait M. Demarthe, alors conseiller général du canton d’Abbeville Sud, et aujourd’hui généreux donateur de la Fédération ; l’année suivante il quittait, discrètement, le Conseil économique social et environnemental de Picardie, pour être recasé conseiller régional sur la liste des Républicains, soutenue par le PS.

 

Communiqué de presse de Patricia Chagnon, conseillère régionale du groupe Front National Rassemblement Bleu Marine

La jungle de Calais à feu et à sang : laxisme des autorités

Communiqués

Calais s’enfonce davantage dans l’anarchie et la violence.

Les mêmes no-borders et clandestins qui avaient saccagé le centre-ville, attaqué une famille et pris d’assaut un ferry le 23 janvier, s’en prennent depuis 2 jours aux forces de l’ordre chargées de sécuriser le démantèlement de la jungle.

Le laxisme des autorités est une fois de plus flagrant : seuls deux casseurs ont été interpellés. La préfecture est moins mesurée quand il s’agit de faire interpeller sans ménagement un général 4 étoiles de 75 ans qui manifeste pacifiquement.

Cette impunité doit cesser, les casseurs professionnels proches des associations pro-migrants subventionnées doivent être mis hors d’état de nuire.
Pour nos forces de l’ordre, pour nos concitoyens du Calaisis, et pour éviter cette situation à l’avenir, le groupe FN-RBM demande à Monsieur Bertrand de cesser toute subvention de la Région au bénéfice des associations pro migrants et au gouvernement :
– le démantèlement de tous les camps illégaux
– une inversion rapide des flux migratoires
– l’expulsion des clandestins vers des zones humanitaires sécurisées dans les pays concernés par un état de guerre, ou à leur frontière.

 

Communiqué de presse du Groupe Front National Rassemblement Bleu Marine Picardie Nord Pas-de-Calais

Monsieur Bertrand esquive les questions sur le plan « adapté » mis en place par la SNCF

Communiqués

En commission permanente du Conseil Régional Picardie-Nord-Pas-de-Calais du 29 février, le groupe Front National – Rassemblement Bleu Marine a souhaité intervenir sur le plan « adapté » mis en place par la SNCF pour la période du 29 février au 16 avril.

Monsieur Bertrand nous a répondu que le sujet sera débattu après l’étude des délibérations. Que nenni ! Une fois l’étude des délibérations terminées, Monsieur Bertrand s’est empressé de clôturer la séance, évitant ainsi de devoir répondre aux questions.

Où en sont les négociations concernant les indemnités en faveur de la région, pour non-respect des conventions, et en faveur des voyageurs pour les dommages liés aux suppressions de trains ?

Nous savons également qu’un certain nombre de voyageurs prennent leur vélo dans le train pour terminer les trajets domicile-travail et inversement. Quelles solutions ont été trouvées pour ces personnes ? Est-ce que les bus de substitution disposeront d’un coffre-vélo ?

Le groupe Front National – Rassemblement Bleu Marine dénonce cette attitude de l’exécutif qui esquive les questions qui lui sont posées.

Le groupe Front National – Rassemblement Bleu Marine réitère ses propositions pour palier au déficit de conducteurs et à la suppression de trains :
– organisation par la région et la SNCF du retour des conducteurs originaires de la région Nord-Pas-de-Calais qui travaillent en Île-de-France et qui ont demandé leur mutation. La SNCF disposerait de conducteurs opérationnels très rapidement. Tout le monde y trouve son compte : les voyageurs et les conducteurs.
– mise en place d’une commission d’évaluation des formations pour s’assurer que le contenu donné aux stagiaires soit de bonne qualité. Il n’est pas normal que le taux d’échec à l’examen final des conducteurs et de 50 % alors même que les stagiaires sont évalués tous les mois.

 

Communiqué de presse du Groupe Front National Rassemblement Bleu Marine Picardie Nord Pas-de-Calais