Post navigation

Motions & voeux

Motion d’urgence déposée par le groupe Front National – Rassemblement Bleu Marine Réforme du ferroviaire : défendons les usagers et un service public de qualité

Conseil régional Hauts-de-France

Picardie – Nord-Pas-de-Calais

Séance Plénière du 24 mai 2018

 

Motion d’urgence déposée par le groupe

Front National – Rassemblement Bleu Marine

 

Réforme du ferroviaire : défendons les usagers et un service public de qualité

 

Cela fait bien longtemps que le service public ferroviaire a cessé de donner satisfaction aux usagers. Le sous-investissement de l’Etat dans le réseau, les erreurs de gestion des directions S.N.C.F. successives qui ont accumulé une dette énorme, le choix de conduire des projets faramineux (LGV) au détriment des lignes du quotidien, expliquent cette situation.

Le gouvernement Philippe prend aujourd’hui prétexte des handicaps réels de la S.N.C.F. pour se soumettre à Bruxelles et détruire la spécificité du modèle ferroviaire français.

Les grèves légales mais disproportionnées font souffrir nos concitoyens dans leur mobilité personnelle ou professionnelle.

Dans un entretien accordé à la Voix du Nord et au Courrier Picard (du mardi 24 avril 2018), Monsieur Pepy, président de la S.N.C.F., promet une indemnisation des usagers.

Nous pouvons dire que cette annonce va dans le bon sens.  Mais notre collectivité ne doit pas être une nouvelle fois le “banquier” de la S.N.C.F. ; cette indemnisation doit être prise en charge par la seule S.N.C.F. responsable, et en aucun cas par notre collectivité.

Autres victimes collatérales des grèves : les petits commerçants situés en centre-ville et à proximité des gares de la région subissant le contrecoup régulier des perturbations du service public, mais aussi, les acteurs du tourisme, de l’agriculture et les clients du fret ferroviaire. Tous ces secteurs ont été impactés à degrés divers sur leurs activités, conséquence du stress des consommateurs-usagers.

Notre collectivité doit veiller au cas par cas et proposer un relais dans ces situations contraintes, le temps d’amortir la perte de chiffre d’affaires et d’éviter ainsi un choc social.

Le Conseil régional, réuni en Séance plénière du 24 mai 2018 :

– demande à la S.N.C.F. le remboursement à 100% des abonnements aux usagers impactés par les grèves,

– demande à la S.N.C.F. la participation au fonds de secours pour aider les professionnels impactés par les grèves,

– demande au gouvernement un rééchelonnement des charges fiscales et sociales,

– demande aux syndicalistes de revoir leur mode opératoire et de défendre le service public sans pénaliser les usagers.

 

                                                                       Philippe Eymery

About Rassemblement National Hauts de France