Post navigation

Communiqués

Whirlpool Amiens / WN: le sauvetage des 186 emplois ne pourra être mis en œuvre que dans la transparence

Lille, le 3 juin 2019.

La direction de Whirlpool Amiens / WN a tout fait pour dissimuler les difficultés financières dans lesquelles l’entreprise s’enfonçait depuis des mois. La préfète de la Somme, alertée par les syndicats, a commandé un audit afin d’estimer les dégâts. Le verdict est sans appel et bien plus grave que prévu : WN se trouve dans une « impasse financière » nécessitant une « protection du tribunal du commerce »« une restructuration profonde » et même un reclassement des salariés.

La préfète de la Somme a attendu la fin des élections européennes pour annoncer la nouvelle afin de ne pas influer sur les résultats.

Au-delà de cette communication opaque qui inspire la défiance, il est désormais impératif de faire connaître en détail la situation financière de cette entreprise : il en va de l’avenir des 186 salariés. Quel emploi a été fait des 2.5 millions d’euros d’argent public apportés par l’Etat, des 7 millions d’euros apportés par Whirlpool et des subventions des collectivités locales lors de la reprise par Nicolas Decayeux en 2017? Quid de la production de voitures électriques ? L’entreprise ne devrait-elle pas plutôt se recentrer sur ses activités plus rentables, à l’avenir plus assuré ?

Le groupe Rassemblement National et apparentés, solidaire des 186 salariés de Whirlpool Amiens, demande :

  • Que les conclusions de l’audit réalisé soient rendues publiques,
  • A l’État de mettre en œuvre un plan de sauvetage ambitieux avec une vraie vision stratégique à long terme,
  • A l’État d’exiger des garanties auprès des dirigeants.

Philippe Eymery, président de groupe

Yves Dupille, conseiller régional et conseiller municipal d’Amiens.

About Rassemblement National Hauts de France