Post navigation

Communiqués

TIM liquidée, nous restons en soutien aux salariés.

Lille, le 27 novembre 2019

Tandis que les salariés de TIM à Quaëdypre ont toujours fait preuve d’un esprit de responsabilité tout au long de la poursuite de l’activité de l’entreprise, il est annoncé la mise en liquidation de l’entreprise faute de recherche approfondie voire appuyée de repreneur.

Le Groupe Rassemblement National et apparentés a dénoncé :

– l’irresponsabilité de l’Etat de ne pas trouver de solution pour apporter les deux millions d’euros pourtant annoncés pour soutenir la trésorerie de TIM.
– le peu de motivation de l’Exécutif du Conseil régional de partager sa garantie hypothécaire avec l’Etat afin de débloquer cette somme.
Notre groupe a démontré la différence d’échelle et de méthode d’intervention entre un dossier comme ASCOVAL, 47 millions d’argent public soit près de 174 000 euros investis par salarié (environ 230 salariés à Saint Saulve) et le dossier TIM qui pâtissait tout autant d’un manque d’investissement pour rebondir en 2017 avec près de 500 salariés, beaucoup plus avant les plans sociaux et avec les sous-traitants (jusqu’à 1 000 salariés).

Après Whirlpool, W.N. ou Altifort-P.V.I., ce nouvel échec industriel montre la nécessité d’accompagner et de suivre avec expertise les restructurations et reprises, et non de se contenter de faire un chèque. Le Groupe Rassemblement National et apparentés a réitéré, avec insistance, en commission permanente du 26 novembre 2019 la mise en place des comités d’engagement et de suivi à un Exécutif régional qui se targue d’être pro-business mais qui a un tropisme trop patronal. On l’aura bien cherché. Le Groupe Rassemblement National et apparentés demande un accompagnement social et humain pour les salariés et les sous-traitants touchés par cette liquidation.

Adrien Nave, conseiller régional, conseiller municipal de Saint-Pol-sur-Mer Philippe Eymery, président de groupe

About admin