Post navigation

Communiqués

Suppression de lignes TER: Le Front National s’oppose à la diminution du service public

FR3 Picardie nous apprend le 17 février 2016 que la SNCF prévoit la suppression d’une quarantaine de lignes en Picardie à partir du 29 de ce mois, arguant un manque de conducteurs.

La SNCF avance comme explications d’une part de nombreux départs à la retraite, d’autre part un manque de nouvelles recrues du à un taux d’échec élevé à l’examen final.

Les départs en retraite sont pourtant prévisibles et le taux d’échec à l’examen final atteste au mieux d’un décalage important entre le profil des candidats recrutés et le profil nécessaire pour le poste, au pire d’une formation qui est en décalage avec les exigences du diplôme.

Après la diminution de fréquence des arrêts dans les petites gares, la suppression des liaisons entre Abbeville et Paris, la diminution des services dans les gares et les changements d’horaires inadaptés, le tout couronné par le rapport Duron qui préconisait au moins de juillet 2015 carrément la suppression de la gare de Rue, la SNCF semble poursuivre sa vaste réorganisation avançant de nouveaux arguments mais toujours avec les mêmes objectifs : la suppression du service public au profit de la seule rentabilité.

Cette dernière manœuvre est une nouvelle fois un moyen sournois de nous faire avaler la pilule.
Le Front National s’inquiète du démantèlement orchestré du réseau ferroviaire qui pénalise surtout des populations en milieu rural et dénonce l’inégalité croissante d’accès aux transports publics qui est en train de s’installer sur le territoire Picard.

Les élus Front National demanderont des comptes aux équipes régionales de la SNCF en commission transport du 25 février.

 

Communiqué de presse du Groupe Front National Rassemblement Bleu Marine Picardie Nord Pas-de-Calais

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

About admin