Post navigation

Communiqués

Soutien aux habitants du Calaisis face à la submersion migratoire

Le 08.09.2016

Communiqué du groupe Front National – Rassemblement Bleu Marine

au Conseil régional Picardie – Nord Pas de Calais

Le formidable succès de la manifestation de protestation de habitants du Calaisis – citoyens, riverains, routiers, agriculteurs, commerçants, etc… -, le 5 septembre 2016, témoigne du ras-le-bol généralisé de la population : Les limites sont atteintes, voire dépassées !

Depuis des années un quarteron de bonimenteurs – Mme Bouchart, M. Bertrand, M. Cazeneuve et maintenant le revenant Sarkozy, principal responsable de la situation – nous mènent en bateau. Plus ils démantèlent, plus ils promettent, plus la jungle s’agrandit.

Mais aujourd’hui la coupe est pleine et le peuple reprend ses affaires en main : Les Calaisiens en ont assez d’être traités chez eux comme des étrangers, de raser les murs, pendant que des migrants illégaux font régner la loi par la violence, la contrainte et la provocation.

Naturellement, ce sursaut populaire en indispose certains qui tentent par tous les moyens d’intimider ceux qui osent résister. Au premier rang de cet aréopage malfaisant, on trouve l’extrême-gauche subventionnée et largement financée par des mécènes fortunés, des no borders méprisants et violents  qui manipulent les migrants et les encouragent dans leurs rêves insensés. A ceux-là, il faut ajouter quelques bonnes âmes d’autant plus généreuses que c’est avec l’argent des autres. Enfin, pour couronner le tout, se trouve l’Etat UMPS immigrationniste et anti national qui les couve et les protège.

Au final, un cocktail détonnant qui définit les contours de ces élites ultra minoritaires qui ont conduit la France sur la voie du déclin, contre le peuple, debout, calme et serein, sûr de son bon droit de vivre et travailler dans la paix et la sécurité, sur la terre de ses ancêtres.

Une nouvelle fois, le groupe FN-RBM au Conseil régional Picardie – Nord Pas de Calais et son élu Calaisien Rudy Vercucque demandent :

– le démantèlement immédiat de tous les camps illégaux

– une inversion de la politique migratoire et l’expulsion des clandestins

– la suspension des accords européens de Schengen et la restauration de notre souveraineté aux frontières

la mise en place de zones humanitaires sécurisées dans les pays ou à la frontière des pays en guerre

– l’arrêt de toute subvention aux associations favorisant ou encourageant la présence d’illégaux sur le territoire national ainsi que le placement devant la justice de ceux qui se rendent coupables de ce délit.

Philippe Eymery

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

About fn-rbm