Post navigation

Communiqués

Soutien à la colère légitime des habitants de Croisilles

Le 15 octobre 2016

Communiqué de presse de Steeve Briois, Député européen et Maire d’Hénin-Beaumont, et de

Philippe Eymery, Président du groupe FN–RBM au Conseil régional Hauts-de-France

Le démantèlement de la jungle de Calais n’a pas encore débuté que 11 associations viennent de saisir la justice à seule fin de repousser la date de cette évacuation des clandestins. Cependant, sous la conduite des Préfets de Région, les préparatifs pour l’accueil de 12.000 migrants dans toute la France vont bon train.

Le plan du gouvernement concocté avec la bénédiction du Président du Conseil régional prévoit d’imposer autoritairement l’accueil de 1006 migrants clandestins dans les Hauts de France dont une soixantaine à Croisilles (Pas-de-Calais). Les annonces des pouvoirs publics s’enchaînent et se contredisent. Le Préfet du Pas de Calais déclarait, il y a peu, que le département ne serait pas mis à contribution pour cette dissémination des migrants clandestins. Pour sa part, le 6 octobre dernier, le Préfet de Région évoquait le chiffre de 845 ; il est maintenant question de 1006. Tous ces propos étaient donc faux !

Dans les communes victimes, la résistance s’organise.

Mis devant le fait accompli, des habitants rejettent cette décision inique.

En plus du mépris affiché pour les populations, cette décision est une véritable injustice : L’argent qui fait défaut aux SDF (une cinquantaine décédés dans l’indifférence générale, depuis le début de l’année en Nord-Pas de Calais-Picardie) ou aux milliers de familles mal logées, devient soudain disponible pour financer l’installation des migrants clandestins dans des résidences ou des châteaux.

C’est pourquoi le groupe Front National – Rassemblement Bleu Marine demande aux maires concernés :

– de consulter la population par voie de referendum,

– de ne pas se laisser imposer une décision politique irresponsable qui, au final, ne réglerait rien puisqu’elle créerait un appel d’air et ne ferait qu’alimenter un mouvement perpétuel de flux de migrants après que la jungle de calais aura été vidée.

Seule l’expulsion légale des clandestins illégaux est susceptible de solutionner le problème de manière juste et définitive.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

About admin