Post navigation

Communiqués

Le service public dévoyé au service des clandestins – après les pompiers, l’hôpital –

Le 18 Août 2016

Il y a quelques jours à peine, nous dénoncions par communiqué le détournement illicite du service public des pompiers, en faveur des clandestins.

Nous dénoncions le coût de telles interventions pour la collectivité ainsi que le dévoiement intolérable que cela constitue au regard des missions assignées à ce service par la loi, pendant que les français sont, eux, de plus en plus abandonnés à leur sort.

Nous apprenons que cette dérive devient la norme puisqu’elle concerne aussi désormais l’hôpital de Dunkerque :

– aux Urgences de Dunkerque, un guichet est dévolu aux migrants quand certains patients doivent attendre plus d’une heure avant d’être pris en charge,

– une salle de soins leur est réservée,

– un médecin est spécialement détaché pour eux,

– ils repartent avec des médicaments offerts gracieusement par l’hôpital mais payés par nos impôts ! Pendant que les français se saignent pour régler frais de mutuelle, médicaments et soins… pour les clandestins, illégaux sur le territoire, c’est la gratuité…

Le groupe FN – RBM au Conseil régional Picardie – Nord Pas de Calais dénonce cette situation intolérable.

Il exige que soit révélé aux administrés le montant des frais de santé engagés en faveur des clandestins.

Il exige que les habitants du Dunkerquois cessent d’être les victimes collatérales du traitement.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

About fn-rbm