Post navigation

Communiqués

Report du démantèlement partiel de la jungle : les associations subventionnées imposent leur loi

Les associations pro-migrants ont obtenu, par décision du tribunal administratif de Lille ce mardi, le report du démantèlement partiel de la jungle de Calais décidé par l’Etat.

Sur fond de bataille de chiffres et de modalités de relogement des migrants en situation irrégulière, la justice a décidé de donner raison aux associations largement subventionnées sur fonds publics.

Cette décision illustre bien le pouvoir de nuisance de ces structures faussement humanitaires dont le fonds de commerce reste l’exploitation de la misère des déracinés.

Subventionnées par les collectivités depuis des années – dont le Conseil régional Nord-Pas de Calais-Picardie avec le vote des élus UMP ! – elles imposent désormais leur loi à l’Etat et se partagent le contrôle de ces populations illégalement présentes sur notre territoire avec les réseaux de trafiquants d’êtres humains.

Ces associations exigent maintenant la mise en place de « maisons des migrants » dans tout le Calaisis, à la charge des collectivités bien entendu (VDN du 19/02/2016).

Le groupe Front National Rassemblement Bleu Marine demande à Monsieur Bertrand de cesser immédiatement les subventions du Conseil régional Nord – Pas de Calais – Picardie à ces associations pro-migrants.

 

Communiqué de presse du Groupe Front National Rassemblement Bleu Marine Picardie Nord Pas-de-Calais

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

About admin