Post navigation

Communiqués

Répartition des clandestins: la preuve par Liancourt

Lille, le 6 juin 2018.

C’est une centaine de clandestins, venus tout droit de Grande-Synthe, qui ont été accueillis dans le foyer Adoma de Liancourt. Ce centre d’hébergement avait déjà fait tristement parler de lui début janvier avec la mise en examen d’un de ses pensionnaires pour des viols.

Cette initiative a été décidée sans consultation préalable du maire de la commune. Elle est la preuve que les pouvoirs publics agissent dans le dos de la population pour la contraindre à accepter ces clandestins.

C’est aussi le signe que quand les pouvoirs publics le veulent, ils sont capables de trouver des solutions d’hébergement rapides, et que la priorité est donnée à l’hébergement des migrants avec la mise à disposition de tous les moyens directs ou indirects de l’État via les organismes sur lesquels il exerce sa tutelle. La répartition des clandestins sur le territoire national se poursuit de manière insidieuse et contre la volonté des français.

Le groupe Rassemblement National demande :

 

  • Un retour des frontières au niveau national et la suspension des accords de Schengen,
  • La fin de l’immigration incontrôlée, et de la naturalisation ou la régularisation des étrangers en situation illégale sur le territoire national,
  • La mise en place de zones humanitaires sécurisées dans les pays ou à la frontière des pays en guerre,
  • L’accueil des personnes déplacées dans des pays de même culture.

 

Philippe Eymery, président de groupe.

About Rassemblement National Hauts de France