Post navigation

Communiqués

Production de masques en tissu : associer la filière textile, une urgente nécessité.

La visite du premier Ministre à Roubaix vient mettre en lumière la nécessité d’une mise en place d’une filière régionale de production de masques en tissu.
Les élus Rassemblement national et apparentés partagent cette volonté de disposer d’un outil de production localisé en région permettant d’assurer réactivité et autonomie régionale. Et pas seulement pour les masques : les autres équipements de protection tels que surblouses, charlottes… sont aussi concernés.

Nous constatons que depuis le début de la crise sanitaire la filière textile régionale est laissée de côté par les pouvoirs publics et au premier rang par le Conseil régional. Pourtant ces industriels se sont mobilisés, ont investi au plus fort de la crise en lien avec le ministère de l’Economie et la plateforme Savoir faire ensemble.

Les difficultés, pour ne pas dire l’échec, de l’opération  » 1 masque pour chacun  » auraient pourtant dû ouvrir les yeux. L’objectif de mise à disposition de 6 millions de masques tissu au 11 mai n’a pas été atteint loin s’en faut : 4,7 millions de masques produits au 30 juin soit moins de 80%.
La quasi exclusivité accordée par le Conseil régional au groupement Résilience est la cause majeure de cet objectif non tenu.

D’autres Conseils régionaux privilégient la production de masques chirurgicaux : usine à capitaux allemands accueillie en Alsace, coopérative en Bretagne, production de masques à destination des hôpitaux à partir de septembre dans les locaux du Conseil régional en Bourgogne Franche Comté.

La région Hauts de France a une longue tradition manufacturière dans le textile. Nous disposons encore de réels atouts et savoir-faire. En 1950, l’industrie textile était l’usine du nord avec 170000 emplois. Aujourd’hui, cette filière de 8000 salariés est en pointe dans les textiles innovants, médicaux…

Le groupe Rassemblement national et apparentés demande que :

  • la filière textile soit pleinement associée à la création d’une filière régionale de production d’équipements de protection et en particulier de masques réutilisables voire jetables,
  • que la filière textile constitue, au même titre que l’automobile, un des axes du plan de relance.
  • Nous réitérons que soit bâtie, au sein de cette filière textile, une stratégie à long terme pour la filière dentelle.

    Philippe Eymery, Président de Groupe
    Christine Engrand, Chef de file en charge du développement économique

    About admin