Post navigation

Communiqués

Pollution de l’eau : menons une politique à la hauteur de l’enjeu régional

Depuis début juillet, la région rencontre différents épisodes de pollution de l’eau :

  • Dans le Boulonnais (62), des suspicions de pollution de l’eau par une bactérie causent plusieurs interdictions de baignade
  • Le Dunkerquois (59) connait une alerte de même nature, à la plage de Malo-les-bains
  • Aux Près-du-Hem à Armentières (59), le site est également fermé au public, pour des raisons similaires.

Ces sites ont été provisoirement fermés, ce qui a un impact négatif en période touristique. Rappelons que la région compte seulement quatre plages et quatre ports de plaisance labellisés « Pavillon Bleu ». En parallèle, la région Bourgogne-Franche-Comté qui n’a pas de façade maritime, en compte presque autant que la nôtre.

Au-delà de l’aspect touristique, la mauvaise qualité de l’eau engendre :

  • Une menace pour la biodiversité du littoral
  • Des conséquences désastreuses sur la santé des habitants, dont les indicateurs régionaux sont déjà les plus mauvais de France.

Lors de la séance plénière du 30 juin, le Groupe Rassemblement National & apparentés a proposé d’inclure une règle sur la qualité de l’eau dans le schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires (SRADDET). Cette proposition, suggérée également par le CESER dès janvier 2019, a été rejetée par l’exécutif régional.

Le Groupe Rassemblement National & apparentés réitère au Président du Conseil régional ses demandes :

  • D’engager de réelles actions pour une meilleure qualité de l’eau
  • De modifier sa politique de développement durable pour notre région et ses habitants.
Philippe Eymery, Président de groupe
Hortense de Méreuil, chef de file pour la commission aménagement du territoire et transition énergétique.

About admin