Post navigation

Communiqués

Patrouilles de police dans la jungle de Calais : la fausse-bonne idée

La préfecture du Pas de Calais, sur ordre du ministère de l’intérieur, a annoncé mercredi la mise en place de patrouilles de police pour sécuriser la jungle de Calais de manière « préventive ».

Ponctionnés sur le dispositif existant dans le Calaisis, les policiers vont tenter d’empêcher les affrontements entre communautés de clandestins, en patrouillant par 3 entre 14h et 16h au cœur du bidonville devenu une zone de non-droit.

Même pour une mission de prévention, les moyens mis en œuvre sont dérisoires, que vont pouvoir faire trois policiers face à plusieurs centaines d’émeutiers armés qui s’affrontent ?

En outre, le bidonville est le théâtre de trafics en tout genre, de commerces clandestins, de proxénétisme, et où les passeurs circulent armés au vu et au su de tous.

Les forces de l’ordre n’auront évidemment pas les moyens de faire appliquer la loi et la sécurité des policiers ne sera pas assurée, on peut parler de mission suicide !

La police n’en peut plus d’être envoyée au front sans les moyens nécessaires pour mener à bien leur mission par un ministère de l’intérieur incapable d’estimer la réalité de la situation.

Le Front National demande au ministère de l’intérieur et à la préfecture du Pas de Calais :

– de renforcer le dispositif policier dans le Calaisis pour reprendre le terrain laissé aux passeurs et clandestins

– de démanteler les camps illégaux

– de condamner lourdement et interdire de territoire les trafiquants d’êtres humains

– d’expulser vers leur pays d’origine tout immigré en situation irrégulière

– de suspendre temporairement les accords de Schengen

 

Communiqué de presse du Groupe Front National Rassemblement Bleu Marine 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

About admin