Post navigation

Communiqués

Passage de M. Hollande à Calais : Le développement économique passe par la fin de la submersion migratoire

Le 27/09/2016

Communiqué de presse du groupe Front National Rassemblement Bleu Marine

Conseil régional Picardie- Nord Pas de Calais

Le Président de la République est venu hier sceller l’acte de fondation d’un nouveau port : Calais Port 2015 qui se terminera en 2021. Ce sont, des investissements d’infrastructures pour 865 millions d’euros afin d’accueillir les nouveaux ferries. Donc des emplois bien précieux, si non-préemptés par des travailleurs détachés, au bénéfice d’une économie locale qui en a bien besoin.

Ce projet, venu des milieux économiques et relayé par l’exécutif du Conseil Régional Nord Pas de Calais, était aussi soutenu positivement par le Front National-Rassemblement Bleu Marine. Preuve en est que le Groupe FN-RBM contribue par ses votes à soutenir des projets structurants pour un développement de notre façade maritime. Cependant, ce moment inaugural de Calais-Port 2015 était accompagné hier d’une autre inauguration ; celle de l’abandon tragique d’un territoire à la submersion migratoire. Il est venu bien tard le Président pour dire qu’il y a 9000 clandestins à extraire après que le Ministre de l’Intérieur en ait désigné il y a un mois 12 000. Ainsi depuis le début du quinquennat, le nombre de clandestins à Calais a été multiplié par 500 % !

Combien de heurts avec les policiers, de camions attaqués, de commerces sapés et d’artisans écœurés, de fonctionnaires épuisés, d’agressions physiques, de misères humaines et de paupérisation provoquée ? C’est ce bilan là que Monsieur Hollande est venu inaugurer ce 26 Septembre 2016 à Calais.

Avec l’annonce de «contrat de développement» et diverses subventions d’intervention, il est venu « éponger », venu démanteler pour éparpiller, et peut-être malheureusement «réapprovisionner» tant que le flux ne sera pas tari à la source. La plomberie de M. Hollande ne tiendra pas.

Le Groupe Front National demande aux pouvoirs publics la mise en œuvre des mesures suivantes :

–  démantèlement immédiat de tous les camps illégaux

–  inversion de la politique migratoire et l’expulsion des clandestins

–  suspension des accords européens de Schengen et la restauration de notre souveraineté aux frontières

–  mise en place de zones humanitaires sécurisées dans les pays ou à la frontière des pays en guerre.

Philippe Eymery

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

About fn-rbm