Communiqués

Fermeture de réacteurs nucléaires : annonce irresponsable de M. Hulot

Communiqués

 Lille – Le 11 juillet 2017

Lundi 10 juillet, Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire, déclarait sur RTL au sujet de la loi sur la transition énergétique : « Chacun peut comprendre que pour tenir cet objectif, on va fermer un certain nombre de réacteurs (…) Laissez-moi planifier les choses, ce sera peut-être jusqu’à 17 réacteurs, il faut qu’on regarde ». La loi sur la transition énergétique vise à ramener à 50 % la part du nucléaire dans la production d’électricité à l’horizon 2025.

Cette annonce irresponsable vise très certainement à satisfaire les écologistes les plus extrémistes. Il est légitime de se demander ce qu’il adviendra de la centrale de Gravelines.

Cette centrale, située à 20 kilomètre de Dunkerque, est à ce jour la plus importante d’Europe de l’ouest et fonctionne avec un parc de six réacteurs de 900 mégawatts chacun. Les quelques 1900 emplois qu’elle représente ne sauraient être menacés par des annonces politiciennes, d’autant plus que Monsieur Hulot ne propose aucun projet sérieux de substitution par une énergie propre.

Il est indispensable de s’orienter progressivement vers des énergies renouvelables telles que l’hydrolien et les énergies marines et l’hydrogène ; le tout en gardant à l’esprit la défense de l’emploi local.

Philippe Eymery

L’Etat ne doit pas céder aux sirènes d’élus irresponsables !

Communiqués

 Lille – Le 8 juillet 2017

Le maire de Grande-Synthe a publié vendredi une lettre ouverte au président de la République. Dans sa tribune il réclame toujours plus d’accueil pour les migrants illégaux. Monsieur Carême justifie sa position à grand renforts de victimisation et de raccourcis historiques, considérant qu’il s’agirait là d’une réparation à l’esclavage : « Il est venu l’heure de laver cet affront historique aux yeux du monde » Toujours plus déconnecté des inquiétudes des habitants de la région confrontés à la précarité et à l’insécurité, conséquences de la présence des clandestins. À l’Etat nous disons tenez bon ! Ne cédez pas aux sirènes d’élus irresponsables dont les égarements politiques ont déjà conduit au chaos général. Le précédent camp de La Linière initialement provisoire a perduré et même doublé pour atteindre plus de 1500 individus. Ce camp devenu insalubre, était le théâtre récurrent d’affrontements violents,  d’agressions sordides et du trafic des passeurs. Il a fini ravagé par un incendie, déclenché au cours d’une rixe entre bandes rivales le 10 avril 2017.

Le groupe Front National – Rassemblement Bleu Marine demande:

– Un retour des frontières au niveau national et la suspension des accords de Schengen, afin de protéger les habitants,

– Que l’Etat mette fin à l’immigration incontrôlée, et rende impossible la naturalisation ou la régularisation des étrangers en situation illégale,

– La mise en place de zones humanitaires sécurisées dans les pays ou à la frontière des pays en guerre,

– L’accueil des personnes déplacées dans des pays de même culture

 

Philippe Eymery

Canal Seine Nord Europe : l’incroyable revers pour M. Bertrand !

Communiqués

Lille – Le 7 juillet 2017

Monsieur Hulot a confirmé ce jeudi 6 juillet les propos de la ministre des transports, Madame Borne : « la réalisation du Canal Seine Nord pourrait être ajournée ». Concernant certains grands projets de transports, Monsieur Hulot a même dit : « nous allons faire une pause et voir au cas par cas ».

Ces propos confirment les craintes de notre groupe.

Le 15 mai dernier, nous avions exprimé par communiqué de presse notre inquiétude à la suite de la nomination de Monsieur Philippe au poste de Premier ministre. En effet, Monsieur Philippe est connu comme étant un farouche opposant à ce projet.

Le 29 juin, nous avions déposé une motion en Séance plénière du Conseil régional afin de réaffirmer l’engagement désormais irréversible du projet Canal Seine Nord Europe et de demander à l’Etat d’exécuter le premier versement. Motion pourtant rejetée par l’Exécutif Bertrand.

Bertrand avait appelé à voter Macron. Aujourd’hui, le gouvernement menace la réalisation d’un projet bénéfique pour les intérêts des habitants de la région. Voilà où mène le sectarisme anti-FN de Bertrand !

Le groupe Front National-Rassemblement Bleu Marine demande au gouvernement de confirmer son engagement et de ne pas retarder la mise en œuvre de ce projet pouvant générer 10 000 à 13 000 emplois directs et indirects selon les estimations du précédent gouvernement.

Philippe Eymery

Nouvelles violences à Calais : L’immigration incontrôlée amène ses conflits

Communiqués

Lille – Le 5 juillet 2017

 

Dans la journée de samedi, une série d’affrontements a opposé des bandes armées de centaines de migrants illégaux. La zone des Dunes située près de « l’ex jungle » de Calais avait déjà été le théâtre de scènes similaires en mai dernier.

Bilan de ces échanges violents : seize hospitalisations et un pronostic vital engagé. Des situations qui nécessitent la mobilisation récurrente des personnels de santé, des pompiers et du Samu déjà suffisamment encombrés. Des conflits ethniques, à coups de bâtons et de pierres qui importés sur notre territoire troublent la tranquillité et la sécurité des habitants du Pas-de-Calais.

En dépit des effets d’annonce du ministre Collomb la semaine dernière, les autorités et les associations constatent une augmentation du nombre de clandestins errants à Calais, entre 400 et 600 selon les services qui y  voient la cause de « l’escalade de violence »

Le groupe Front National – Rassemblement Bleu Marine demande:

– Un retour des frontières au niveau national, afin de protéger les habitants,

– Que l’Etat mette fin à l’immigration incontrôlée, et rende impossible la naturalisation ou la régularisation des étrangers en situation illégale,

– La mise en place de zones humanitaires sécurisées dans les pays ou à la frontière des pays en guerre,

– L’accueil des personnes déplacées dans des pays de même culture.

 

Philippe Eymery

Immigration clandestine : le gouvernement n’est pas en Marche. Il est à l’arrêt.

Communiqués

Lille – Le 26 juin 2017

Quelques jours seulement après le barrage ayant coûté la vie à un conducteur polonais sur l’A16, la situation s’est répétée cette nuit, quasiment au même endroit, avec un nouveau barrage enflammé.

Au mépris de la sécurité de tous, les migrants continuent de provoquer des accidents graves et prendre d’assaut les véhicules immobilisés.

Ces scènes de piraterie se répètent sous le regard impassible des pouvoirs publics.

Le nouveau ministre de l’intérieur est tout aussi inutile que son prédécesseur : des postures et rien de concret pour rétablir la sécurité de tous.

Bon nombre de camionneurs et d’automobilistes n’osent plus emprunter l’A16 à la tombée de la nuit, ni s’arrêter sur certaines aires de repos, la sécurité n’y étant plus assurée par un Etat démissionnaire.

Après les quartiers pudiquement considérés comme « difficiles », les nouvelles zones de non-droit désignent maintenant une partie du réseau routier français.

Le ministre de l’intérieur polonais, inquiet de la situation dans le Nord de la France, a proposé au gouvernement français d’envoyer des gardes polonais assurer la sécurité des usagers de l’A16.

Si le gouvernement français ne réagit pas, verra-t-on dans un futur proche l’ONU envoyer des casques bleus étrangers sur notre territoire afin d’y rétablir l’ordre ?

Le groupe FN-RBM exige que le gouvernement prenne la mesure de la situation, rétablisse nos frontières et expulse de notre territoire les migrants en situation illégale.

Philippe Eymery

Barrage de migrants sur l’A16 : que fait le gouvernement ?

Communiqués

Lille – Le 20 juin 2017

Ce 20 juin, à 3h45, un chauffeur de camionnette a trouvé la mort en tentant d’éviter un barrage érigé par des migrants sur l’autoroute A16 dans la région de Calais.

C’était le cinquième barrage en trois semaines. (Voix du Nord – 20/06/2017)

Le Groupe Front National – Rassemblement Bleu Marine déplore le décès de ce salarié et s’associe à la douleur de sa famille.

Le Groupe Front National – Rassemblement Bleu Marine dénonce le laxisme et l’inertie de l’Etat et la non-assistance à personnes en danger du gouvernement face au chaos migratoire.

La situation est insupportable, l’Etat doit agir et vite.

 

 

Philippe Eymery

COMMUNIQUE DE PRESSE DE PHILIPPE EYMERY Président de Groupe

Communiqués

Lille – Le 8 juin 2017

Le communiqué de presse de M. le Préfet du Nord, du 8 courant, est édifiant tant par ses approximations que sa réactivité sélective.

Ainsi, depuis le 3 mars 2017, je le sollicite afin d’obtenir la copie intégrale des documents relatifs à la gestion du camp de la LINIERE (comptes rendus des réunions du comité de pilotage, bordereaux de mandats émis dans le cadre de la convention de gestion du camp, etc…).

Après 3 mois d’attente, celui-ci est toujours dans l’incapacité de répondre à l’ensemble de mes demandes puisque les bordereaux de mandats ne sont toujours pas transmis.

Au regard de la charge financière directement supportée par le contribuable, que les politiques passées et actuelles pressurent de plus en plus, je suis pour le moins agacé que M. le Préfet soit dans l’incapacité de répondre précisément à ces demandes, pourtant simples.

Il est vrai que sa qualité d’ancien directeur de cabinet de M. Cazeneuve peut entraîner une confusion dans ses missions, lui faisant oublier l’obligation de neutralité qui incombe à sa fonction de Préfet.

Ainsi, contrairement à ce qu’allègue M. le Préfet, mes demandes répétées d’information ont toujours été faites en ma qualité de Président de groupe au Conseil régional.

Il ne s’y trompait d’ailleurs pas lorsqu’il répondait, certes de manière incomplète, à ces demandes.

Ma démarche n’est donc nullement « politicienne », au regard des échéances proches.

Elle n’instrumentalise pas la détresse des migrants.

Il s’agit d’une démarche citoyenne que tout un chacun peut mettre en œuvre en sollicitant la communication de ces documents qui, n’en déplaisent à nos dirigeants, ne sont pas confidentiels.

J’attends toujours les comptes de M. le Préfet qui ne m’ont jamais été transmis, que ce soit par courriel, courrier ou porteur.

Lorsque les nôtres payent pour les autres, il est normal que ceux qui sont généreux avec vos économies rendent des comptes.

Nous invitons donc M. le Préfet à mettre, en libre téléchargement, l’ensemble de ces documents sur le site internet de la Préfecture.

En attendant, j’ai saisi le Ministère de l’Intérieur de ce nouvel incident.

La patience a ses vertus puisque ce 8 juin, j’ai enfin connaissance des comptes rendus du comité de pilotage de 2016.

Encore un effort M. le Préfet pour me justifier les raisons d’une dérive financière qui a fait bondir le coût mensuel de 325.000 €, supportés par l’Etat, à 600.000 € pour la prise en charge de ce camp.

                                                                                                                      Philippe Eymery

Camp de migrants à Grande-Synthe : c’est reparti ? … pour 25 millions d’euros supplémentaires…

Communiqués

Lille – Le 1er juin 2017

Le 7 mars 2016, M. Carême, maire de Grande – Synthe ouvrait au lieudit « La Linière » un camp d’accueil pour migrants. Camp ouvert contre la volonté de l’Etat et avec le soutien de l’association Médecins sans frontières.

Dans la nuit du 10 au 11 avril 2017, des migrants ont incendié le camp.

C’en était fini du camp de La Linière : les 1.625 clandestins présents se sont alors retrouvés dans la nature ou dans des hébergements d’urgence.

Des migrants sont restés à Grande-Synthe, d’autres arrivent tous les jours. M. Carême, qui se fait appeler « le maire des migrants », envisage donc de reconstruire le camp.

Il a déjà, à cet effet, pris contact avec le tout nouveau ministre de l’intérieur M. Collomb

(Le Monde 01/06/2017).

Depuis janvier 2016, le Groupe FN – RBM a publié pas moins de 8 communiqués de presse, déposé 4 vœux les 28 janvier et 13 octobre 2016, 2 février et 30 mars 2017 demandant le démantèlement du camp. Ces voeux avaient vocation à être transmis aux pouvoirs publics et soutenir les ministres de l’Intérieur dans leur opposition initiale à ce camp.

Voeux rejetés par systématiquement par la majorité LR/UDI.

Par courriers des 3 mars et 5 mai 2017 le groupe a demandé au Préfet de région et Préfet du Nord les documents administratifs permettant de chiffrer le coût réel de ce camp.

Seules des informations très partielles et incomplètes ont été transmises, elles ont toutefois permis d’évaluer, au bas mot, à 18 millions d’euros la facture du camp de La Linière.

Le 31 août 2015 lors d’une visite à Calais, M. Valls alors Premier ministre, avait annoncé vouloir créer un camp de réfugiés capable d’accueillir 1.500 migrants. Il évaluait le coût de ce camp, comparable à celui de La Linière, à 25 millions d’euros. Pour annoncer cette somme colossale, M. Valls possédait certainement des informations cachées au grand public.

Le Groupe FN-RBM demande au gouvernement de refuser toute nouvelle construction d’un camp de migrants à Grande-Synthe ou ailleurs.

Un euro dépensé dans la région doit être utile aux habitants de la région.

Il ne doit pas profiter à des clandestins entrés illégalement sur le territoire national Français.

 

 Philippe Eymery

Visite en France du Président Poutine: la région a besoin de la fin de l’embargo

Communiqués

Lille – Le 30 mai 2017

Le Président de la République fédérale de Russie, M. Vladimir Poutine, vient d’effectuer une visite en France. Les deux pays ont des relations anciennes, empreintes de respect mutuel et d’intérêts complémentaires dans leurs rôles respectifs au sein du vaste continent eurasiatique.

Cette visite doit être l’occasion de faire le point sur les dernières années passées : coup de froid diplomatique et géopolitique qui a abouti à la mise en place d’un embargo contre la Russie.

Cette forme de sanction a pénalisé les européens sans aboutir à faire bouger la Russie quant à ses intérêts fondamentaux.

Pour le Groupe FN-RBM, le temps est venu de normaliser les relations avec la Russie, partenaire essentiel avec laquelle la région Picardie – Nord Pas-de-Calais a besoin de relations stables et de confiance.

L’embargo sur la Russie a généré des contraintes supplémentaires dommageables pour nos emplois et nos exportations.

Notre industrie a été pénalisée : Cristallerie Arc International (Les Echos du 29.05.2017), Entreprise TIM à Quaëdypre par exemple, mais aussi l’agriculture ou les échanges portuaires malgré l’effort supplémentaire du Grand Port Maritime de Dunkerque.

Le Groupe Front National-Rassemblement Bleu Marine demande la fin de l’embargo russe et soutiendra toute mesure visant à retrouver et développer un courant d’échanges marchands et culturels avec la Russie.

Education à la vie affective et sexuelle : le Groupe FN-RBM fait confiance aux personnels de l’Education nationale.

Communiqués

Lille – Le 23 mai 2017

L’exécutif prétendument de droite au Conseil Régional des Hauts-de-France a choisi de confier une partie de l’éducation sexuelle et affective des lycéens en subventionnant l’association féministe militante qu’est le « planning familial ».

Le groupe Front national Rassemblement Bleu Marine dénonce ce financement particulièrement inopportun.

En effet depuis la loi Aubry de 2001, l’éducation sexuelle et affective des élèves est obligatoire dès l’école primaire, à raison de trois séances par an. Par la suite, cette éducation est conduite par les enseignants et des professionnels de santé tout au long de la scolarité.

En outre, le « planning familial » est une association controversée dans la mesure où elle n’est pas neutre. Plus particulièrement, cette association revendique un projet politique de transformation de la société et milite en faveur de pratiques controversées : prise en compte de toutes les sexualités, genre et santé sexuelle, PMA…

Le groupe Front National Rassemblement Bleu Marine réaffirme sa confiance dans les compétences professionnelles des enseignants, des infirmières et des médecins scolaires pour ce qui concerne l’éducation à la vie sexuelle et affective des lycéens. Il rappelle la position du Front national en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes, sa volonté d’auditer les structures d’accueil et de prise en charge des enfants, son engagement à lutter contre l’islamisme qui fait reculer les droits fondamentaux des femmes.

Philippe Eymery.