Post navigation

Communiqués

Nouvelle convention T.E.R. : les événements nous donnent raison

Lille, le 23 Octobre 2019.

En quelques jours les événements s’accumulent sur le réseau ferroviaire.
Trains bondés entre Béthune et Lille, suppression de trains directs entre Fourmies et Lille, menace sur la ligne de trains lancée il y a à peine un an entre Maubeuge et Namur, plaintes des habitants de Santes pour les retards dus aux feuilles sur les voies, etc, …


Les événements hélas nous donnent d’ores et déjà raison : la nouvelle convention T.E.R. n’annonce pas un changement de pratiques. Elle s’annonce comme une tolérance sans ambition des accommodements existants. Les problèmes vont aller en s’aggravant.


En n’intégrant pas S.N.C.F-Réseau au dans la convention, l’Exécutif régional a donné à S.N.C.F Mobilité un argument en OR pour se délester de sa responsabilité mutuelle. En se contentant d’un objectif de recettes et non pas de voyageurs, l’Exécutif régional va « gérer » un non–développement qui sera en fait une désaffection lente et durable du public-voyageur.
En refusant de « booster » l’exigence environnementale dans la mobilité, la région prend du retard dans ses décisions pour la santé et l’emploi de ses habitants.

Lors de la séance plénière du Conseil régional, la majorité régionale a voté une convention T.E.R. sans ambition. C’était bien la peine de faire tant de bruit depuis bientôt 2 ans pour un si piètre résultat.


Le Groupe Rassemblement National et apparentés continuera à soutenir les habitants en souffrance et à la peine face aux graves carences de mobilité dans cette région de Picardie et du Nord Pas de Calais.

Adrien NAVE, Chef de file – Commission Transport
Philippe EYMERY, Président de groupe.

About admin