Post navigation

Communiqués

Migrants : tour de passe-passe entre Calais et Grande-Synthe

Madame Bouchart, maire de Calais et vice-présidente au Conseil régional, a annoncé dans ses vœux le démantèlement de la jungle et le déplacement de 2500 à 3000 migrants. Mais où donc Madame Bouchart souhaite-t-elle déplacer ce qu’elle considère pourtant comme une « richesse culturelle exceptionnelle pour Calais et ses habitants » ?
La réponse vient du côté de Grande-Synthe, où l’Etat a cédé aux volontés de son maire EELV, Monsieur Carême, en décidant la construction d’un camp en dur de 2500 places pour le moment, car  « À vue de nez, le terrain peut accueillir bien plus d’exilés que les 2 500 prévus. Ils seraient 6 ou 8000, qu’ils ne se marcheraient pas sur les pieds » (VDN article Alexis Constant du 13/01/2016).
Grande-Synthe est donc bien parti pour devenir le nouveau Calais avec ce tour de passe-passe entre maires sur le principe des vases communicants. Cette déclaration de Madame Bouchart vise juste à enfumer l’opinion publique, puisque le problème est déplacé un plus loin, avec toujours autant de migrants.
La voici donc la politique « ferme » des Républicains annoncée et promise par Monsieur Bertrand en matière de lutte contre l’immigration illégale : un joli coup de com’ mais dans la pratique aucune volonté de régler le problème.

Le Front National demande :
⦁ le démantèlement des camps de migrants
⦁ l’expulsion de tout étranger en situation irrégulière
⦁ la constitution de zones humanitaires sécurisées dans les pays ou à la frontière des pays d’origine afin d’accueillir ces personnes

 

Communiqué de presse du Groupe Front National Rassemblement Bleu Marine Picardie Nord Pas-de-Calais

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

About admin