Post navigation

Communiqués

Migrants clandestins : à présence illégale, expulsion légale

La recrudescence des traversées de la Manche organisées par les passeurs au profit des clandestins donne l’occasion à la classe politique de désigner les Britanniques comme les grands méchants loups. Pensez donc la ministre britannique a réaffirmé la volonté du gouvernement de Boris Johnson de maîtriser ses frontières et éventuellement de refouler les clandestins entrant illégalement en Grande Bretagne. Ils ont bien raison.

L’origine du problème est la présence en nombre de clandestins sur nos côtes, de Dunkerque à Ouistreham en passant par Calais.
L’origine du problème, ce sont les frontières passoires de l’Union européenne avec la complicité des gouvernements européens.
Quand Matteo Salvini était ministre de l’Intérieur en Italie, le nombre de traversées et d’arrivées de clandestins a considérablement diminué. Depuis son départ du gouvernement, c’est de nouveau le laxisme et les arrivées sur les côtes européennes de migrants ont explosé.

Une partie de ces clandestins voulant rejoindre la Grande Bretagne se retrouve à Calais. C’est la conséquence de la non maîtrise des frontières européennes.
Au lieu de dénoncer cela, les duettistes Bouchart et Dumont préfèrent jouer la carte de la diversion médiatique en s’en prenant aux Britanniques.

Les clandestins entrés illégalement en France sont des délinquants. A séjour illégal doit correspondre une expulsion légale.

Le groupe Rassemblement National et apparentés demande :

  • l’expulsion de notre territoire des personnes en situation illégale,
  • la suspension temporaire des accords de Schengen,
  • une réponse rapide, sécuritaire et judiciaire pour mettre hors d’état de nuire les migrants clandestins.
Philippe Eymery, Président de Groupe

About admin