Post navigation

Communiqués

Quand M. Bertrand politise le sujet grave du SIDA

Amiens – Le 29 mars 2017

Dans un tweet déplacé, M. Bertrand affirme : « le SIDA tue toujours, et l’extrême droite refuse de voter ces actions de prévention dans nos lycées ».

Les élus de Groupe FN-RBM Picardie – Nord-Pas-de-Calais se sont abstenus sur la délibération n°54950 ayant pour objet « les après-midi du Zapping en Région Hauts de France ». Cette délibération concerne une subvention de 60000€ à l’association Solidarité Sida chargée d’organiser ces après-midi du Zapping.

Bertrand s’est subitement agacé lorsque notre collègue Sylvie Saillard (Pharmacien) a parlé du SIDA comme une maladie chronique depuis l’arrivée de la trithérapie. Propos qui ne devrait faire l’objet d’aucune polémique, étant repris par des séropositifs eux-mêmes. Nomenclature scientifique, remise en cause par personne. Seul M. Bertrand l’ignore.

Source : http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/sidaction-2015-le-sida-est-devenu-une-maladie-chronique-selon-stephanie-legendre-une-seropositive-7777156993

Source : http://www.allo-medecins.fr/sante/maladie/sida/medecin-generaliste,le-sida-est-il-une-maladie-chronique-,1173.html

Nous avons rappelé que les chiffres du SIDA sont alarmants puisque 11% des contaminés ont moins de 25 ans. Notre position est claire et sans ambiguïté : la prévention la plus efficace est celle qui se fait en premier lieu à l’école, au sein des cours d’éducation sexuelle et de SVT, appuyée par la médecine scolaire. Au-delà des grands barnums médiatiques, nous appelons de nos vœux une prévention au plus près de nos jeunes. Il faut penser et mettre en œuvre une vraie politique globale de sensibilisation dans la région et non du coup par coup.  Le sujet et les enjeux sont tellement primordiaux pour ne sombrer ni dans le saupoudrage de subventions, ni dans l’instrumentalisation politique, voulant marginaliser nos positions de bon sens.

Philippe Eymery

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

About fn-rbm