Post navigation

Communiqués

L’Union européenne menace la filière betterave sucre

Lille, le 5 mars 2019.

La fermeture annoncée de la sucrerie d’Eppeville dans la somme par le groupe allemand Südzucker a provoqué la mobilisation des betteraviers et des salariés ce 1er mars. Les élus RN étaient bien naturellement présents  en soutien : Gilles Lebreton député français au Parlement européen, les conseillers régionaux samariens Patricia Chagnon et Yves Dupille, le conseiller régional axonais – et betteravier – Nicolas Bertin. Ainsi que des militants.

Cette fermeture n’est pas isolée: En Normandie, Südzucker a programmé la fermeture d’une seconde sucrerie à Cagny mais aussi d’une distillerie à Marseille et du site de stockage d’Aulnois sous Laon.

L’Histoire se répète : après la suppression des quotas laitiers, c’est la suppression des quotas sucriers au 30 septembre 2017 qui met en péril une filière d’excellence française. En décidant cette suppression des quotas, l’Union européenne a de nouveau agi contre l’intérêt des Européens. La filière betterave sucre se retrouve en difficulté: la suppression des quotas a entraîné une surproduction.

Dans ce marché devenu mondial, c’est encore la France qui est le dindon de la farce. Le CICE, crédit d’impôt empli compétitivité, instauré en 2015, a profité à Südzucker à hauteur de près de 9 millions d’euros en contrepartie du maintien ou de la création d’emplois.

La suppression des quotas vient mettre à bas cette politique.

Le Rassemblement national a une autre vision de l’agriculture: une agriculture à taille humaine qui maintient le tissu rural et la proximité. La suppression d’une sucrerie, c’est aussi l’allongement des distances pour livrer la récolte. Nous refusons que s’impose le modèle d’exploitations immenses et intensives telles qu’elles peuvent exister par exemple en Ukraine.

Gilles Lebreton s’est engagé à soulever le problème à la tribune du Parlement Européen, ainsi que par une question écrite à la commission de Bruxelles. Au Conseil régional, nous serons à l’origine ou en soutien de toutes les actions permettant de maintenir la filière betterave sucre.

Philippe Eymery, président de groupe.

About Rassemblement National Hauts de France