Post navigation

Communiqués

L’incinérateur Flamoval, un non-sens économique et écologique

Communiqué de presse de Hortense de Méreüil, élue du groupe Front National Rassemblement Bleu Marine au Conseil régional Picardie – Nord – Pas de Calais et de Quentin Bourgeois, conseiller municipal à Saint Omer

Le 19 mai 2016

L’incinérateur de déchets ménagers Flamoval de Arques était dépassé avant sa création. La priorité en matière de gestion de déchets est de réduire les quantités produites et de promouvoir les actions de recyclage afin de limiter l’impact de notre société de consommation sur l’environnement.

Flamoval ne se justifiait pas à l’époque de sa création puisque le gisement avait déjà été largement surévalué, (92.500 tonnes prévus, 80.000 tonnes brulés actuellement). Les décideurs politiques se sont fait bercer d’illusion par les professionnels du déchet indifférent à l’intérêt général.

Le déficit d’alimentation de l ‘usine dû à une tendance générale de réduction des déchets oblige donc l’entreprise à faire appel à des déchets d’activité économique pour tenter de plafonner le cout d’incinération de la tonne à 110€ qui était pourtant prévu à 90€ au départ. Ce surcout sera bien entendu supporté par le contribuable !

Quant aux performances de valorisation énergétique, cette usine s’avère également dépassée. Le projet de valorisation de la vapeur, prévu dans le projet initial, n’a toujours pas vu le jour. Pour valoriser la vapeur, il faudra encore une rallonge financière alors que le budget initial a déjà été dépassé de 23,3 millions d’euros.

Au-delà de cette gabegie financière, le plus grave est le mépris de la santé de nos concitoyens. En réalité, l’incinération est une des causes connues de pollution de l’air. Il convient de diminuer voire de supprimer ce type de pollution dans notre région Picardie – Nord Pas de Calais.

L’Audomarois est une région de production agricole et de transformation agroalimentaire et la pollution de Flamoval contamine les produits agricoles exportés vers les autres régions et ingérés par les consommateurs. L ‘industrie agro-alimentaire de l’Audomarois qui a longtemps combattu ce projet n‘avait pas besoin d’une telle installation ne serait-ce que pour son image de marque et d’impact sanitaire.

Neuf usines de ce type dans le Nord Pas de Calais, même si elles sont aux «normes réglementaires», participent de cette pollution atmosphérique massive aux particules fines qui classent notre région en tête des régions concernées. Il n’y a pas de normes en dessous desquelles l’organisme humain serait tolérant face à la nature de ces rejets. Les habitants payent un lourd tribut pour leur santé et pour leur porte-monnaie de cette gestion catastrophique des déchets. Cette fuite en avant doit prendre fin.

Le Front National, Rassemblement Bleu Marine demande que dans le cadre de ses compétences le Conseil régional mette en vigueur rapidement un plan régional d’élimination des déchets sur la base des principes suivants :

  • Un tri sélectif fin généralisé sur tout le territoire de la région Picardie Nord Pas de Calais
  • Une meilleure coopération des installations existantes
  • Un transport des déchets par voies fluviales ou voie ferrées
  • La fermeture des incinérateurs les plus vétustes et polluants.
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

About fn-rbm