Post navigation

Communiqués

Le Front national demande d’accorder des délais fiscaux et sociaux aux TPE-PME, victimes collatérales de la grève SNCF.

Lille, le 27 avril 2018.

Les petits commerçants situés en centre-ville et à proximité des gares de la région subissent le contrecoup durable des perturbations du service public ferroviaire. Les acteurs du tourisme observent aussi un vrai stress des consommateurs usagers, premières victimes de ces perturbations. Le groupe Front National-Rassemblement Bleu Marine au Conseil régional a demandé par courrier au Ministre des comptes publics M. Darmanin d’accorder un moratoire social et fiscal pour ces actifs du commerce et du tourisme.

Il s’agit, sur dossier et au cas par cas, de faciliter un rééchelonnement des charges fiscales (TVA) et sociales (URSSAF, caisses de retraite…) pour pallier les baisses de chiffre d’affaires et donc de trésorerie des TPE/PME de commerce, services, café-restauration-hôtellerie, en secteur touristique ou non.

Le gouvernement est en partie responsable de cette situation, il doit y prendre sa part.

Pour le Groupe Front National Rassemblement Bleu Marine, le soutien aux commerçants et petites entreprises est une priorité.

 

Philippe Eymery, président de groupe.

About fn-rbm