Post navigation

Communiqués

Le démantèlement des « jungles » : une urgence absolue.

Une énième fois les Calaisiens auront à déplorer la saccage du centre-ville et les détériorations multiples effectuées par les manifestants pro-migrants et les clandestins les accompagnant ce samedi.
Non contents de taguer la statue du Général de Gaulle, ce sont près de 300 manifestants qui ont envahi la zone portuaire et pris d’assaut un ferry qui venait d’accoster. Alors que le pays est soumis à l’état d’urgence, nous nous étonnons que de tels débordements et exactions aient pu être perpétrées par des personnes bien identifiées. L’installation du camp de migrants par Madame Bouchart, maire de Calais, avec M Cazeneuve, le ministre de l’Interieur, sur la lande Jules Ferry est une erreur majeure. Les conséquences du laxisme de l’Etat et d’une politique migratoire irresponsable sont dramatiques pour le Calaisis et notre région toute entière.
Le port, poumon économique du Calaisis, est mis en danger. C’est l’avenir de la Côte d’Opale qui se décide à calais. Le chaos que Marine Le Pen et le Front national dénoncent depuis le début est bien une réalité.
Le démantèlement du camp est devenu une urgence absolue.
Le groupe Front national – Rassemblement Bleu Marine a soumis un vœu au vote de l’Assemblée ce 28 janvier pour que le Conseil régional se prononce clairement en faveur du démantèlement des camps.

Le front national et ses élus interpellent le président du Conseil régional, propriétaire du Port, pour qu’il prenne les mesures nécessaires à en assurer la sécurité.
Nous demandons:
– le démantèlement de la jungle de Calais et des camps illégaux comme celui de Grande-Synthe.
– une inversion de la politique migratoire et l’expulsion des clandestins
– la mise en place de zones humanitaires sécurisées dans les pays ou à la frontière des pays en guerre

 

Communiqué de presse du Groupe Front National Rassemblement Bleu Marine Picardie Nord Pas-de-Calais

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

About admin