Post navigation

Communiqués

La violence des clandestins contamine le Centre Hospitalier de Calais

Dans une lettre adressée au premier ministre, la CFDT a dénoncé la violence et la submersion des clandestins au Centre Hospitalier de Calais.

Le constat de ce document est absolument terrifiant :

  • Agressions contre le personnel soignant et les patients; les sanctuaires que représentaient les hôpitaux sont maintenant victimes de la violence sans limite des clandestins qui ne respectent rien.
  •  Déambulations incontrôlées d’une foule contaminée d’immigrés avec pour conséquences des épidémies de gale et de tuberculose; l’hôpital est un lieu où l’on devrait se faire soigner, pas tomber malade.
  •  Coût exorbitant de la prise en charge de ces patients qui ne payent pas au détriment des calaisiens qui doivent parfois partager leur chambre avec ces indésirables; la crise économique qui frappe nos compatriotes les oblige à repousser voire à se priver des soins dont ils ont besoin. Les clandestins, dont la présence sur le sol national est illégale, ont un accès illimité et gratuit aux hôpitaux et leur séjour abusivement long confine à celui d’un hébergement déguisé.

Cette situation injuste et révoltante pour les calaisiens et le personnel soignant doit cesser sur le champ !

Le Front National demande au ministre de l’intérieur d’interdire l’accès aux centres de soins aux clandestins, de les renvoyer dans leurs pays d’origine et de rétablir les frontières nationales.

 

Communiqué de presse Philippe EYMERY

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

About admin