Post navigation

Communiqués

Immigration: le double langage de Monsieur Bertrand

Lille – Le 12 février 2017

Le 2 février, en séance plénière du Conseil régional, le groupe FN-RBM proposait un vœu demandant le démantèlement du camp de la Linière à Grande-Synthe, ainsi que l’expulsion vers leur pays d’origine ou vers des zones humanitaires sécurisées des migrants entrés illégalement sur le territoire national. Monsieur Bertrand et la majorité refusaient de voter ce vœu destiné à être transmis aux pouvoirs publics, c’est-à-dire refusaient de demander officiellement le démantèlement du camp de la Linière. L’occasion était pourtant unique de montrer au Gouvernement que le Conseil régional était unanime pour demander ces mesures de bon sens. Une semaine plus tard, Monsieur Bertrand vient à Calais pour y faire des déclarations  d’autorité sur « la tolérance zéro pour les clandestins  » et la nécessité du démantèlement du camp.

Comme depuis le début du mandat, Monsieur Bertrand est dans la communication plutôt que dans l’action. Sous la pression des élus FN-RBM, il se livre à des déclarations qui pourraient être celles du Front national. Mais quand il faut voter pour intervenir politiquement auprès de  l’État, il refuse de s’engager.

Ce double discours permanent révèle bien le peu de considération de ces élus LR-UDI pour tous ceux qui souffrent de cette immigration clandestine. Il est temps que les actes prennent la place des paroles, que les votes prennent la place des déclarations.

 

 

Philippe Eymery

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

About fn-rbm