Post navigation

Communiqués

Il faut mettre fin à l’impuissance des politiques face à Südzucker

Lille, le 17 mai 2019.

Les actionnaires majoritaires de Südzucker, maison-mère de Saint Louis, se sont opposés mercredi à une cession de deux de ses quatre sucreries françaises à la Confédération générale des planteurs de betteraves (CGB). La CGB proposait de racheter les deux sites sous la forme d’une coopérative dont le capital devait être détenu par les planteurs et éventuellement d’autres investisseurs, avec un soutien financier des conseils régionaux des Hauts-de-France et de Normandie.

Le coût de la fermeture, le plan social et la dépollution des deux sites sucriers serait de 70 millions d’euros. La CGB proposait 30 millions d’euros à Südzucker, soit une économie potentielle pour le groupe allemand de 100 millions d’euros.

Südzucker a choisi de renforcer les deux usines restantes et d’empêcher la concurrence de deux sucreries reprises par les betteraviers. Les plus de 2000 planteurs directement impactés par les fermetures des deux sites devront écouler leur production à des sucreries plus éloignées ou bien se reconvertir.

En maintenant symboliquement une poignée d’employés sur ces sites, le groupe allemand contourne la «loi Florange», qui impose à tout employeur d’une entreprise ou d’un groupe d’au moins 1000 salariés, qui envisage de fermer un établissement et de procéder à des licenciements économiques, de rechercher un repreneur.

Les règles de l’Union Européenne sont une fois de plus du côté des grands groupes, ce qui démontre bien l’impuissance du président du Conseil régional Hauts de France. Ils bénéficient du crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE), engrangent des bénéfices, puis délocalisent ou ferment leurs usines sans considération pour les salariés et le tissu économique local.

Le groupe Rassemblement National et apparentés :

– demande à l’Etat de prendre ses responsabilités: Südzucker doit rendre les millions du CICE reçus

– sera en soutien de toutes les actions permettant de maintenir la filière betterave sucre.

Philippe Eymery, président de groupe.

About Rassemblement National Hauts de France

One thought on “Il faut mettre fin à l’impuissance des politiques face à Südzucker

Comments are closed.