Post navigation

Communiqués

Eolien en mer : l’Etat fait pression sur les acteurs locaux

Lille, le 21 février 2018.

 

Le 20 octobre 2017, les membres du Conseil de gestion du Parc naturel marin des estuaires picards et de la mer d’Opale émettaient, sans ambiguïté, un avis défavorable au projet éolien en mer « Mers-Le Tréport » : 34 voix contre, 20 pour et 2 abstentions.

Passant outre cet avis, l’Agence Française pour la Biodiversité (AFB), organisme d’Etat, vient de donner son avis favorable à l’installation de 62 éoliennes au large du Tréport (Courrier Picard du 21 février 2018).

L’absurdité écologique et économique de ce projet a été dévoilée par les usagers, les pêcheurs, les associations, et les élus locaux.

M. Bertrand, président du Conseil régional, tient un double discours : il répète à l’envie son opposition à l’éolien, mais continue de soutenir l’éolien en mer par la recherche dans une délibération du 1er février 2018.

Le groupe Front National – Rassemblement Bleu Marine s’est toujours opposé à ce projet non viable :

–       Le 16 octobre 2017, en séance plénière du Conseil régional, par un amendement de soutien aux opposants au projet éolien « Mers-Le Tréport »,

–       Le 19 octobre 2017, par un communiqué de presse « Eolien : le double discours des Républicains »,

–       Les 23 novembre et 14 décembre 2017, en séance plénière du conseil régional, par un vœu appelant à rejeter sans réserve le parc éolien en mer de Mers – Le Tréport. Ce vœu n’a pas été voté par les groupes LR / UDI.

Le groupe Front National – Rassemblement Bleu Marine renouvelle ses demandes :

– le respect par l’Agence Française pour la Biodiversité (AFB) du rejet du projet éolien en mer de Mers – Le Tréport rendu par le Conseil de gestion du Parc naturel marin le 20 octobre 2017 à Abbeville,

– la préservation des intérêts des habitants, des professionnels de la mer, des acteurs du tourisme et de tous les amoureux de la nature et des paysages de la Baie de Somme,

–  le rejet définitif par les services de l’Etat, instructeur du dossier, de la demande d’autorisation pour ce projet, en conformité avec l’avis défavorable.

 

Philippe Eymery, président de groupe.

About Rassemblement National Hauts de France