Post navigation

Communiqués

Entreprise TIM, un fleuron industriel à préserver

Lille – Le 3 février 2017

L’entreprise TIM, fleuron de l’industrie du Dunkerquois, est placée en redressement judiciaire depuis ce lundi 30 janvier 2017. Fondée en 1948 par Maurice Timmerman, l’usine TIM de Quaëdypre est spécialisée dans la fabrication de cabines de tracteurs et engins de chantiers.

Devenue propriété du groupe allemand Fritzmeier, cette entreprise  connait depuis 2008 une baisse importante et durable de ses commandes. Un premier PSE, plan de sauvegarde de l’emploi, en 2016, a conduit au licenciement de 123 salariés sur 616. Il apparaît que le groupe allemand, propriétaire, a décidé de laisser tomber l’usine qui se retrouve ainsi livrée à elle-même. Les salariés mettent en doute la volonté du groupe d’investir les 3 millions d’Euros nécessaires à la survie du site. A court terme ce sont 200 emplois supplémentaires, sur les 493 restants, qui sont menacés chez TIM.

Le Groupe Front National – Rassemblement Bleu Marine demande la réalisation d’un état des lieux réaliste sur l’avenir du site. Mais aussi que les autorités s’assurent que l’entreprise satisfait à ses obligations légales dans le cadre des éventuels accompagnements ou aides dont elle aurait pu bénéficier (C.I.C.E., contrats aidés, crédit impôt recherche, etc…)

Par ailleurs, le Groupe Front National – Rassemblement Bleu Marine demande au Président du Conseil régional, chef de file économique, de prendre à bras le corps ce dossier pour aboutir à une réaction coordonnée de tous les acteurs concernés.

Le Groupe Front National – Rassemblement Bleu Marine réaffirme ce qui constitue l’axe de ses propositions tant régionales que nationales :

–        Le patriotisme économique et social

–        Le soutien affirmé aux TPE/PME

–         La contrepartie nécessaire aux allègements de charge et autres soutiens publics par la garantie du maintien de l’emploi.

Philippe Eymery

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

About fn-rbm