Post navigation

Communiqués

Education à la vie affective et sexuelle : le Groupe FN-RBM fait confiance aux personnels de l’Education nationale.

Lille – Le 23 mai 2017

L’exécutif prétendument de droite au Conseil Régional des Hauts-de-France a choisi de confier une partie de l’éducation sexuelle et affective des lycéens en subventionnant l’association féministe militante qu’est le « planning familial ».

Le groupe Front national Rassemblement Bleu Marine dénonce ce financement particulièrement inopportun.

En effet depuis la loi Aubry de 2001, l’éducation sexuelle et affective des élèves est obligatoire dès l’école primaire, à raison de trois séances par an. Par la suite, cette éducation est conduite par les enseignants et des professionnels de santé tout au long de la scolarité.

En outre, le « planning familial » est une association controversée dans la mesure où elle n’est pas neutre. Plus particulièrement, cette association revendique un projet politique de transformation de la société et milite en faveur de pratiques controversées : prise en compte de toutes les sexualités, genre et santé sexuelle, PMA…

Le groupe Front National Rassemblement Bleu Marine réaffirme sa confiance dans les compétences professionnelles des enseignants, des infirmières et des médecins scolaires pour ce qui concerne l’éducation à la vie sexuelle et affective des lycéens. Il rappelle la position du Front national en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes, sa volonté d’auditer les structures d’accueil et de prise en charge des enfants, son engagement à lutter contre l’islamisme qui fait reculer les droits fondamentaux des femmes.

Philippe Eymery.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

About fn-rbm