Post navigation

Communiqués

La direction de Fritzmeier, groupe allemand propriétaire de l’usine TIM à Quaëdypre, près de Bergues, a annoncé la suppression de 125 postes sur un total de 630.

Le 3 mai 2016

Il y a cinq ans, l’usine comptait encore plus de 900 salariés.

Selon la direction cette situation est la résultante d’une baisse importante et durable des commandes de ses clients, en raison notamment de la délocalisation de leur production comme de l’internalisation de la fabrication des cabines par les constructeurs d’engins.

Malheureusement le constat est toujours le même : manque d’investissement, pas de vision stratégique et de diversification, pas de centre de décision locale…

Nous rappelons les 3 mesures phares du Front national pour réindustrialiser la France:
– Baisse de la fiscalité
– Création de fonds afin de pouvoir attirer l’épargne privée vers l’industrie et ainsi renforcer les fonds propres des entreprises
– Protectionnisme ciblé et intelligent

L’emploi industriel dans notre région est dans une situation de plus en plus critique.
Seul un choc politique et économique pourrait permettre de redresser cette situation.
Les mesurettes circonstancielles de M. Bertrand n’y changeront malheureusement rien.
La seule chance pour notre région et notre pays réside en la victoire de Marine Le Pen en 2017.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

About fn-rbm