Post navigation

Communiqués

Demandeurs d’emploi : la preuve de l’échec de Bertrand

Lille – Le 27 avril 2017

Les chiffres de l’emploi dans les Hauts de France montrent une nouvelle dégradation annuelle de + 3.160 demandeurs d’emplois en catégorie A et de + 11.120 demandeurs en catégories A, B et C.

Sur trois mois, ce sont les jeunes demandeurs de moins de 25 ans qui voient leur nombre diminué, moins 0,7% sur un mois et – 4,8 % sur un an, tandis les catégories de 25 à 49 ans et de plus de 50 ans augmentent leur nombre de + 2,4% et + 6% sur un an.

Dès lors, il ne faut pas se réjouir de ces chiffres qui sont mauvais et qui touchent notre région dans tous les bassins d’emplois, et qui affichent un « stock » absolu de 584.910 demandeurs d’emplois.

Monsieur Bertrand a été élu avec un niveau de 574.180 demandeurs en catégories A, B, C, la situation s’est dégradée de + 10.730 demandeurs d’emplois, soit l’équivalent des emplois de trois usines Toyota à Onnaing. Quel échec!!

C’est donc bien normalement que M Bertrand a décidé de soutenir M Macron dont le bilan en tant que Ministre de l’Economie de 2014 à 2016 a été + 380 000 demandeurs d’emploi.

L’ennemi de Monsieur Bertrand devrait être le chômage et non, comme il l’a déclaré à des nombreuses reprises, le Front-National.

Pour le Groupe Front National-Rassemblement Bleu Marine, les partisans de la mondialisation débridée et du dumping européen sont responsables de la destruction de nos emplois.

Nos usines sont modernes, nos salariés sont compétents, seuls l’environnement du droit européen et l’ultralibéralisme sont responsables de cette situation.

Pour le Front national, face à l’échec de la politique du laisser-faire, seule la politique de patriotisme économique sera en mesure de rétablir la protection de notre appareil productif, la défense de l’outil de travail et de l’emploi.

 

Philippe Eymery.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

About fn-rbm