Post navigation

Communiqués

Corruption, ce mal qui appauvrit le Pays

Communiqué de presse de Philippe Eymery, Président du groupe Front National Rassemblement Bleu Marine

Le 18 mai 2016

Passe droits, pots de vin, entente : de temps en temps un scandale éclate. Soit que les victimes parlent, soit qu’un complice mal servi décide de raconter. Cependant, c’est la loi du silence qui prévaut dans la très grande majorité.

On estime le surcoût de cette corruption à près de 30 % de l’économie réelle. C’est dire son importance.

La presse parle  » des élus du Dunkerquois, tous bords confondus « . Précisons à l’exception des élus Front national.

Ce nouveau scandale risque d’éclabousser l’UMPS régional. En effet, une vingtaine d’entrepreneurs du bâtiment dunkerquois qui en avaient assez d’être tondus, ont choisi de dénoncer le racket qu’ils subissaient.

Le montant de ce « pizzo » atteindrait plusieurs centaines de milliers d’euros. Les enquêteurs entrevoient un système de financement politique illégal au bénéfice de la droite comme de  la gauche. Cette triste affaire voit se mêler le MEDEF, un office HLM, la franc-maçonnerie locale, la gauche et la droite.

Bafouant la présomption d’innocence, le MEDEF débarque en vitesse son représentant local jusqu’alors bien en cour. Ils nous diront qu’ils ne savaient pas !

Hier la mafia rose du Pas de Calais, aujourd’hui les liaisons dangereuses de l’UMPS dans le Nord.

Au printemps 2014, lors de la chute de la maison Delebarre, certains naïfs ont cru que la nouvelle équipe ouvrirait les placards. Peine perdue. Le nouveau maire n’a même pas voulu que la Ville porte plainte ou se constitue partie civile pour les 18 collaborateurs de cabinet illégaux de l’ancien maire. Un préjudice pourtant estimé à près de 6 millions d’euros sur le mandat 2008-2014.

Au-delà du cas aujourd’hui monté en épingle de ces 2 hommes, c’est tout le système qui doit être réformé.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

About fn-rbm