Post navigation

Communiqués

« Clause Molière » : L’hypocrisie médiatique de l’UMP mise au grand jour.

Lille – Le 10 mai 2017

Le 26 avril 2016, alors que M. Macron était Ministre de l’Économie, de l’Industrie
et du Numérique, en Séance Plénière du Conseil régional, l’Exécutif faisait voter en urgence une motion intitulée «Agir pour l’emploi régional ! ». L’objet était d’imposer la maîtrise du français ou l’assistance d’un interprète sur les chantiers de la Région. (Voix du Nord 09/05/2017)

Pure opération médiatique. Lors de cette séance, Marine Le Pen, dans son intervention, dénonçait alors un « exemple typique d’hypocrisie ».

Au Parlement européen les députés UMP votent en faveur de la directive « détachement des travailleurs »,

Au Conseil régional, les élus de la même famille politique tentent de cacher leur responsabilité et de réparer cette erreur gigantesque et ses conséquences catastrophiques sur l’emploi. Pour exemple : le chantier du terminal méthanier de Dunkerque : 60 % de travailleurs détachés.

Le 27 avril 2017, quatre ministres socialistes, dans une instruction interministérielle, déclaraient « illégale » ce genre de clause baptisée « Clause Molière ».

Les faits donnent, une fois de plus, raison au Groupe Front National – Rassemblement Bleu Marine qui avait dénoncé une nouvelle opération de communication de l’Exécutif présidé par M. Bertrand.

Pour le Groupe Front National – Rassemblement Bleu Marine, sans une véritable politique de patriotisme économique accordant la priorité de la commande publique aux entreprises françaises, ce genre de motions ou clauses resteront vaines et pures tartuferies.

Hypocrisie médiatique destinée à contrer les propositions du Front National en faveur du patriotisme économique.

 

Philippe Eymery

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

About fn-rbm