Post navigation

Communiqués

Camps des migrants à Grande-Synthe, la meilleure solution : le démantèlement.

L’État devrait rendre sa décision concernant le camp de Grande-Synthe ce lundi 11 janvier 2016. Trois solutions sont à l’étude : l’aménagement, le déplacement du camps ou son démantèlement pur et simple.

Cette décision fait suite à l’appel au secours lancé par le maire EELV – ex-PS – de Grande-Synthe, Damien Carême, qui a demandé l’aide de l’Etat afin d’empêcher que le camp de migrants installé sur la commune par ses soins ne devienne aussi important que la jungle de Calais. Le Maire est aujourd’hui dépassé par les événements.

Ce camp est depuis le début sous l’autorité des passeurs spécialisés dans la traite d’êtres humains. Aveuglés par leur idéologie faussement humanitaire, les élus locaux de droite et de gauche se font, par leurs actes, les complices de ces esclavagistes des temps modernes.

Le déplacement du camp ou son aménagement, soit-disant pour des raisons humanitaires, ne réglera en aucun cas le problème ! Toutes les conditions qui visent à pérenniser le camp avec l’aide des associations politisées vont dans le mauvais sens. Il lance un mauvais signal. Il est de la responsabilité des élus locaux et nationaux d’affirmer clairement que nous n’avons pas les moyens d’accueillir ces gens.

Le groupe Front National Rassemblement Bleu Marine exige de l’État le démantèlement du camp qui empoisonne la vie des Français, premières victimes de l’immigration illégale. L’Etat doit tout faire pour empêcher la création d’un nouveau camp.

 

Communiqué de presse du Groupe Front National Rassemblement Bleu Marine Picardie Nord Pas-de-Calais

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

About admin