Post navigation

Communiqués

Camp de migrants de Grande-Synthe : nouvelle zone de non-droit.

Le 17 Août 2016

En une semaine, 5 rixes ont éclaté au camp de migrants de Grande-Synthe, ouvert illégalement à l’initiative du Maire , puis officialise par l’Etat. Bagarres au couteau, fusillades et blessés par arme à feu, rixes entre bandes… la violence fait partie du quotidien camp de Grande-Synthe. A chaque fois les services publics dont mobilisés : police, CRS, pompiers .La propagande d’Etat transforme ces clandestins pour motif économique en réfugiés de guerre. Ces hommes qui ont officiellement fui la guerre dans leur pays importent la violence chez nous !

Philippe Eymery et Adrien Nave dénoncent ce laxisme honteux des pouvoirs publics. L’angélisme et le pseudo « humanisme » affichés par ces irresponsables politiques coûtent de plus en plus cher aux contribuables.

Philippe Eymery et Adrien Nave appellent, une nouvelle fois l’Etat et la ville de Grande-Synthe, à prendre leur responsabilité, à faire respecter la loi et à assurer la sécurité des habitants du Dunkerquois. Ils demandent:

– le démantèlement immédiat du camp de Grande-Synthe

– la suspension des accords de Schengen

– une inversion de la politique migratoire et l’expulsion des clandestins

– la mise en place de zones humanitaires sécurisées dans les pays ou à la frontière des pays en guerre.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

About fn-rbm