Post navigation

Communiqués

Camp de Grande-Synthe : la coûteuse démission de l’État

Devant l’insistance du maire de Grande-Synthe, par ailleurs président des élus hospitaliers, l’Etat a fini par céder en décidant la construction prochaine d’un nouveau camp en dur sur le même modèle que celui de Calais.

2500 migrants, estimation basse, vont donc être transférés à quelques kilomètres, toujours à Grande- Synthe, mais de l’autre côté de l’autoroute afin de soulager les riverains.

La prise en compte des nuisances subies par nos compatriotes du fait de ces camps illégaux est une avancée. Mais que ce soit à Calais ou à Grande-Synthe, l’Etat a donné raison aux élus locaux en favorisant l’implantation durable de migrants toujours plus nombreux, avec les problèmes de sécurité que cela engendre, et le coût toujours plus important supporté par les Français.

Le Front National n’est pas favorable à la construction de tels camps, véritables pompes aspirantes qui font prospérer les mafias esclavagistes et les associations faussement humanitaires sur le dos du contribuable.

Le Front National demande :

– le démantèlement des camps de migrants
–  l’expulsion de tout étranger en situation irrégulière
– la constitution de zones humanitaires sécurisées dans les pays ou à la frontière des pays d’origine afin d’accueillir ces personnes.

 

Communiqué de presse du Groupe Front National Rassemblement Bleu Marine Picardie Nord Pas-de-Calais

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

About admin