Post navigation

Communiqués

Calais Port 2015: l’emploi local prioritaire

Lille – Le 12 avril 2017

Le Calaisis a été et reste gravement touché par le chaos migratoire. Le projet Calais Port 2015 est un ballon d’oxygène pour le territoire. Il témoigne de la volonté farouche des décideurs et de la population de se tourner vers l’avenir.

Sous la pression du groupe FN-Rassemblement pour le Nord Pas de Calais, il a été acté en 2014 que les marchés en lien avec le projet Calais Port 2015 devraient bénéficier prioritairement aux entreprises locales. Nous apprenons de  Rudy Vercucque, Conseiller régional, que le Groupement Constructeur a l’intention de confier le marché des passerelles à une entreprise étrangère.

Nous avons écrit aux donneurs d’ordres (Société des ports du Détroit et Société d’Exploitation des Ports du Détroit) et au Président du Conseil régional, Monsieur Bertrand, pour leur rappeler que la décision politique de soutenir le projet Calais Port 2015 était motivée, entre autres, par le fait que le chantier fasse travailler prioritairement les entreprises et donc la main d’œuvre locale et régionale.

En agissant ainsi, le Groupement Constructeur de Calais Port 2015 ne respecterait pas le pacte moral et politique ayant permis l’unanimité du Conseil régional pour soutenir Calais Port 2015.

Rappelons que ce projet est financé à hauteur de 270 millions d’euros sur fonds publics.

L’inquiétude est légitime. Nous gardons à l’esprit qu’il y a quelques jours, Bouygues Travaux Publics a été condamnée dans l’affaire des travailleurs européens irrégulièrement détachés sur le chantier du réacteur nucléaire EPR de Flamanville. La justice a infligé une amende dérisoire de 29 950 euros à l’entreprise ; ce qui ne lui interdit pas l’accès aux marchés publics, l’amende étant inférieure à 30 000 euros.

Conscients de ces pratiques, allant à l’encontre de l’emploi local, nous demandons aux donneurs d’ordres et à Monsieur Bertrand d’intervenir auprès de Bouygues Construction afin que l’attribution des marchés se fasse, lorsque la compétence locale existe, en faveur des entreprises du territoire.

Philippe Eymery

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

About admin