Post navigation

Communiqués

Bertrand pris en flagrant délit de mensonge

Lille, le 1er avril 2019.

Monsieur Bertrand, lors de la dernière séance plénière du Conseil régional Hauts de France, s’est lancé dans une grande tirade colérique accusant Marine le Pen d’avoir propagé une « fake news« .

Au cours de l’émission « la crise et après? », Marine Le Pen a déclaré :

« Il y a un grand projet, le canal Seine-Nord dans ma région. Qui va être embauché demain? Comme au terminal méthanier de Dunkerque, 60% de travailleurs détachés ?! »

Le chiffre, authentique et connu, de 60% de travailleurs détachés, se référait au chantier du terminal de Dunkerque, ce qui est une évidence pour qui visionne l’extrait concerné. Monsieur Bertrand a déformé le propos, avec une parfaite mauvaise foi.

Il a en outre pensé écarter d’un revers de main ce problème crucial du travail détaché en citant l’exemple de quelques Français travaillant actuellement sur le projet (ingénieur, assistant opérationnel etc…): Une dizaine, sur les 120 emplois actuels, qui pourront aller jusqu’à 6000 par an à compter de 2020.

Sur la forme, aucune « fake news » de la part de Marine le Pen donc, et sur le fond aucune assurance malheureusement que le travail détaché sera majoritairement absent de cet important chantier.

Que monsieur Bertrand fasse son show est une chose qui n’est pas nouvelle. On peut déplorer que les médias – paresse ou malveillance? – s’en soient fait les relais complaisants sans prendre la peine de la vérification.

Philippe Eymery, président de groupe.

About Rassemblement National Hauts de France