Post navigation

Communiqués

Baisse de la fréquentation touristique sur la Côte d’Opale et langue de bois des pouvoirs publics

Force est de constater la baisse de la fréquentation touristique à Calais : 17 % de touristes en moins cet été comparativement au même mois de l’année dernière.

Selon l’office du tourisme, cette baisse est liée aux touristes anglais qui représentaient en saison estivale plus de 20 % contre 8 % cette année. Pour expliquer cette baisse, l’office du tourisme parle du conflit My Ferry Link et ignore une autre explication pourtant évidente.

Cette langue de bois méconnaît la raison réelle de cette désaffection qui est à chercher du côté du problème des clandestins. Pierre NOUCHI, président du syndicat des cafetiers, hôteliers et restaurateurs (UMIH) du Calaisis alertait déjà, en mai dernier, la maire de Calais sur les conséquences de la forte présence des clandestins. Selon lui, les Britanniques désertaient Calais, les gens ne voulaient plus sortir le soir et la baisse de fréquentation allait de 8 à 20 % selon les établissements. Pour seule réponse, il eut la langue de bois de la maire UMP, Madame BOUCHART. Le problème perdurant, il est logique que les touristes qui recherchent tranquillité et qualité de vie, s’éloignent de Calais.

Le Front National demande que les autorités prennent leurs responsabilités, cessent cette langue de bois insupportable et assurent enfin la sécurité de tous.

Tant que les pouvoirs publics refuseront d’identifier les vrais problèmes, la situation continuera à se détériorer. Il est urgent de suspendre les accords de Schengen et de rétablir les contrôles aux frontières nationales. L’UMPS dont fait partie Madame BOUCHART, doit cesser de subventionner les associations pro-clandestins. L’expulsion des clandestins est enfin la condition sine qua non pour que Calais et au-delà la Côte d’Opale soient de nouveau attractives.

 

Communiqué de presse Philippe EYMERY

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

About admin