Post navigation

Communiqués

Ascoval: nouvelle échéance, un mois pour trouver un réel repreneur sérieux

Lille, le 27 février 2019.

Le 21 février, Bart  Gruyaert, co-fondateur d’Altifort annonçait ne pas disposer des fonds nécessaires pour la reprise d’Ascoval. Coup de massue pour l’usine du Valenciennois. 

Bruno Le Maire a demandé au repreneur flamand de cesser toute participation et se retirer définitivement de toute possibilité de reprise du site de Saint Saulve. 

En accord avec les élus locaux et les représentants du personnel, le ministre de l’économie et des finances a accordé un mois supplémentaire pour trouver un autre repreneur.

L’espoir retrouvé en décembre est de nouveau retombé pour les 281 salariés.   

Le groupe Rassemblement National et apparentés se félicite de la lucidité retrouvée de Bercy et de la volonté politique de trouver une solution solide et concluante. Tout doit être mis en œuvre pour maintenir cet outil industriel performant de la région et les emplois afférents. 

Ce dossier connaîtra un jour une issue définitive, positive espérons-le. Il sera alors temps de faire le bilan de la méthode de Monsieur Bertrand dans la gestion des dossiers industriels.

L’agitation ne remplacera jamais la véritable action économique, la discrétion est de mise pour défendre les intérêts de la région. La collaboration avec l’Etat et les autres partenaires est indispensable pour avancer sereinement des réponses à la hauteur de tels enjeux.

Le groupe Rassemblement National et apparentés continuera de suivre ce dossier et s’assurer que des solutions pérennes puissent sauver Ascoval.

Philippe Eymery, président de groupe.

About Rassemblement National Hauts de France