Post navigation

Communiqués

Ascoval: la nécessité d’un État et d’un Conseil régional stratèges

Lille, le 16 mai 2019.

Le dernier rebondissement de la reprise de l’usine de Saint-Saulve nous fait penser aux salariés, sous-traitants et à leurs familles soumis à une énième douche froide.

En effet ce mercredi 15 mai, la reprise de l’usine Ascoval de Saint-Saulve par le groupe britannique British Steel a été confirmée. L’État, par la voix du ministre de l’Économie, s’est engagé de son côté à débloquer immédiatement 15 millions d’euros sous la forme d’un prêt de soutien à la relance de l’aciérie. 

Mais depuis mardi, des informations inquiétantes, en provenance du Royaume-Uni, laissent à penser que British Steel serait bientôt en faillite. 

Le groupe industriel, détenu depuis 2016 par le fonds de retournement Greybull Capital, aurait sollicité l’aide du gouvernement britannique à hauteur de 86 millions d’euros pour faire face aux problématiques liées au Brexit. Outre-Manche, près de 5000 emplois du groupe seraient menacés. 

Pour le groupe Rassemblement National et apparentés au Conseil régional Hauts de France, ce dossier met en évidence le défaut d’ingénierie du ministère de l’Économie. Comment ce dernier a-t-il pu ignorer les difficultés de British Steel qui ne datent pas d’hier ?

Le groupe Rassemblement National et apparentés réaffirme son engagement sans réserves pour une solution industrielle pérenne. Celle-ci passe certainement par une entrée au capital de la société de la Banque Publique d’Investissement (BPI), bras financier de l’Etat en matière d’accompagnement et de développement des entreprises françaises, voire de Finorpa Financement, le fonds d’Investissement du Conseil régional qui doit être renforcé afin que celui-ci dispose d’outils d’ingénierie de financements à la hauteur des besoins des entreprises.

Que les pouvoirs publics reprennent la main temporairement sur ce site, le modernisent, et, une fois la pérennité de l’usine assurée, revendent leur participation à des industriels fiables avec si possible une plus-value à la clé. L’industrie a besoin d’investissement sur le temps long ; c’est aux pouvoirs publics d’assurer les conditions de ce temps long.

Philippe Eymery, président de groupe.

About Rassemblement National Hauts de France