Post navigation

Communiqués

Ascoval : constat de discorde improductive mais l’heure de l’union régionale pour les salariés est venue

Lille, le 24 octobre 2018.

 

Vallourec a désormais fait connaître son point de vue dans la solution de reprise présentée par le groupe Altifort : il ne financera pas à hauteur de 51 millions d’euros la transformation de l’usine.

Depuis 2017, on sait par le repreneur d’Ascométal, le groupe Schmolz-Bickenbach, qu’Ascoval n’était pas pour lui une affaire intéressante même si l’outil était en son temps moderne et adapté et que les salariés sont des travailleurs motivés et compétents.

Mais ce dossier a été incontestablement mal géré. On a assisté à une discorde irresponsable et presque permanente entre les protagonistes.

Cette discorde a produit des déclarations inacceptables et irresponsables vis à vis des salariés qui jouent -eux- leur avenir.

Parce qu’il n’est jamais trop tard, il est encore temps de réexaminer des chemins alternatifs, de se remettre à discuter, avec des options amendées ou peut-être complétement différentes.

Le Groupe Rassemblement National demande à la Banque Publique d’Investissement (BPI) et à l’État de peser de tout leur poids d’actionnaire engagé et de puissance publique pour obtenir de Vallourec un accompagnement constructif pour une solution de reprise équilibrée et viable.

Le Groupe Rassemblement National fera sa part de chemin pour que l’union sacrée régionale se fasse derrière les salariés.

 

 

Sébastien Chenu, député du Nord.

Philippe Eymery, président de groupe.

 

About Rassemblement National Hauts de France