Post navigation

Communiqués

Où sont donc les 60 000 emplois promis par M. BERTRAND ?

Le 31 Août 2016.

Monsieur Bertrand avait annoncé que s’il est élu, il mettrait AU TRAVAIL 60 000 nouveaux salariés sous toutes les formes, c’est à dire Cdi-Cdd, interim ou apprentis à échéance du 1e Septembre c’est à dire sur 8 mois.

La Question est : où en est le candidat BERTRAND, lui qui voulait agir autrement ?

Selon l’Acoss (Urssaf) on comptait à fin décembre 2015, 581 700 chômeurs et, à la fin de Juillet 2016, 571 300 chômeurs, soit – 10 400 chômeurs,dont la plus grande partie a été mise dans les stages parking de M. Hollande. La tendance est loin d’être atteinte.

La méthode Bertrand ? En fait, elle résulte davantage de la croyance que de la pertinence face au mur de la réalité.

En fait, Bertrand, ex-Ministre du Chômage, s’attaque aux effets d’une politique mais ignore les causes du désastre. Il refuse de voir les entraves ; le choix de la faible croissance, la cartellisation de l’économie, les normes, le recours aux travailleurs détachés, la non-priorisation des PME, les délocalisations, le dumping européen, et en Région la formation indigente par rapport aux besoins des chômeurs et des jeunes.

Bertrand est en fait le docteur KNOCK du chômage ; il est dans l’endormissement du patient et continue sa médecine inefficiente et contestable..

Le Groupe Front National-Rassemblement Bleu Marine dresse donc ce constat d’échec de ProchEmploi et de la délibération d’exonération de 25% des charges au profit des TPE-PME. C’est FlopEmploi ! C’est malheureusement encore du désespoir pour les chômeurs et les jeunes.

Le Groupe Front National-Rassemblement Bleu Marine demande rapidement l’application du patriotisme économique, la lutte véritable contre le travail détaché, la priorisation des PME et des circuits courts, l’arrêt de l’immigration, facteur de paupérisation des salariés et d’affaiblissement de la France.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

About fn-rbm