Post navigation

Communiqués

300 suppressions d’emplois supplémentaires à l’usine Vallourec de Saint Saulve : trahison des dirigeants et inaction des politiques

Alors que Vallourec avait consolidé son capital d’1 milliard d’euros dont 500 millions d’euros par l’Etat, ses dirigeants viennent de sacrifier 300 emplois français à l’usine de Saint Saulve.

Motif : la crise pétrolière. Le président du directoire, Philippe Crouzet, est lui reconduit pour 4 ans, sa proximité avec le chef de l’Etat lui ayant sauvé sa tête.

Où sont les promesses de Monsieur Macron qu’il faisait encore ce 20 janvier 2016 ?
En réalité, les multinationales bénéficient sans contrepartie de l’argent public et en particulier di CICE et ne donnent en retour aucune garantie de maintenir les emplois. La classe politique valenciennoise est soumise à la volonté et aux caprices d’assemblées d’actionnaires qui brisent des vies pour toujours plus de profits.

Monsieur Bertrand avait promis qu’une fois élu à la tête de la Région (VDN 30 octobre 2015) il protégerait les emplois de Vallourec.
Nous attendons son nouveau coup de com’ pour faire entendre raison aux dirigeants de l’entreprise.
Le Front National est le seul parti à défendre un patriotisme économique et social, indispensable bouclier contre la désindustrialisation programmée de notre économie nationale.

Les élus Front National Rassemblement Marine au Conseil régional Picardie – Nord – Pas de Calais restent vigilants quant à l’action de Monsieur Bertrand afin de sauver les ouvriers de Vallourec.
Ils lui demandent de tenir ses promesses de campagne.

 

Communiqué de presse du Groupe Front National Rassemblement Bleu Marine Picardie Nord Pas-de-Calais

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

About admin