Post navigation

Communiqués

SRD : chronique de l’abandon par l’Etat d’une politique industrielle nationale.

Le 7 avril 2016

Pour Philippe EYMERY et Adrien NAVE, le couperet est tombé. Cette fois, SRD c’est véritablement terminé ! Depuis maintenant trois ans, la Société de la Raffinerie de Dunkerque et ses salariés étaient en difficulté. En août 2014, le groupe Colas, filiale de Bouygues, a décidé de mettre fin à plus de 100 emplois. Aujourd’hui se sont les 115 derniers salariés qui sont abandonnés.

Le Bitume et la pétrochimie restent des secteurs clés pour le développement économique de la France et du Dunkerquois. Malheureusement l’Etat a décidé de ne pas s’embêter avec ce dossier. Nous payons une vision nationale à court terme et l’abandon d’une vraie politique industrielle nationale. Localement le tapage médiatique des Etats généraux de l’Emploi Local se révèle pour ce qu’il est : une opération de communication.

Cette fermeture laisse également libre champ aux concurrents européens. La Belgique et les Pays-Bas le savent parfaitement et continuent d’investir dans le bitume.

Une solution est possible : faire pression sur Colas et Bouygues pour mettre un plan industriel de reconversion en place avec des investissements de remplacement.

Le groupe Front National-R.B.M demande que l’usine ne soit pas démantelée et qu’une unité recherche et développement soit mise en place assurant ainsi la pérennité du site. Dans le même temps des actions concrètes doivent être menées avec l’ensemble des partenaires sociaux pour accompagner les salariés vers une reconversion ou un retour à l’emploi rapide.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

About fn-rbm