Post navigation

Argumentaires

Les vrais responsables du déclin ferroviaire ne sont pas les cheminots

Les grèves organisées par les syndicats de la SNCF sont compréhensibles; la réforme du gouvernement mérite d’être combattue. Cependant, elle ne doit pas l’être, comme actuellement, au détriment des seuls clients et contribuables. Les citoyens n’ont pas à être pris en otage de ces actions alors que la plupart d’entre eux veulent simplement se rendre sur leur lieu de travail.

Notre région est une des plus impactées de France. Les habitants souffrent de cette situation qui va durer, a minima, encore plusieurs semaines. Les moyens de substitution tel le covoiturage sont encore insuffisants et saturent le réseau routier déjà très encombré.

Des solutions mesurées, n’entravant pas le quotidien des habitants, doivent être mises en place. Les actions syndicales doivent être menées à l’encontre des véritables responsables de cette situation : la direction de la SNCF, le gouvernement et la Commission de Bruxelles. Pour notre part, nous avons demandé à M. Bertrand, autorité organisatrice de transports, d’assumer ses responsabilités à l’égard de l’opérateur SNCF

Notre action politique : notre communiqué de presse du 9 avril 2018 + courrier de Philippe Eymery à M.Bertrand.

About fn-rbm