Post navigation

Argumentaires

Vallourec continue de licencier: Bertrand désemparé

La direction de Vallourec a décidé de fermer la ligne-chaudière de la tuberie de Saint-Saulve, mettant en péril de nouveau 164 salariés,  affirmant que cette activité subissait « de plein fouet la baisse continue des volumes dans l’énergie électrique conventionnelle, et ce dans un environnement extrêmement concurrentiel »(https://www.challenges.fr/industrie/xavier-bertrand-desempare-par-les-184-licenciements-de-vallourec-a-valenciennes_571279)9

En 2016,  Bpifrance (Banque publique d’investissement), c’est-à-dire l’Etat français et Nippon Steel, a souscrit à une augmentation de capital de Vallourec, montrant ainsi un soutien de confiance dans la stratégie de l’entreprise. Cependant, dans un contexte de guerre économique avec la Chine et les Etats-Unis,  l’industrie hexagonale ne peut être sauvée sans stratégie coordonnée au niveau national.Bertrand n’étant pas capable de s’assurer du soutien franc de l’Etat, il ne peut qu’exprimer dans une lettre adressée au Ministre de l’Economie sa « vive émotion et une totale incompréhension ».

Le dossier Vallourec incarne parmi d’autres l’impuissance et l’échec  de Bertrand.

Notre action politique : communiqué de presse du 3 mars 2018.

About Rassemblement National Hauts de France