Post navigation

Argumentaires

Travail détaché : Le double discours hypocrite de l’UMP

1996, les députés RPR votent en faveur de la directive « détachement des travailleurs ».

Le 26 avril 2016 l’Exécutif régional fait voter en urgence une motion intitulée « Agir pour l’emploi régio­nal ».

L’objectif affiché est de contourner la directive en imposant la maîtrise du français ou l’assistance d’un interprète «. Ce qui sera appelé la «clause Molière «.

Réaction immédiate de Marine en séance « j’ai rarement vu un exemple aussi typique d’hypocrisie »

Le 23 avril 2017, au soir du premier tour de l’élection présidentielle, M. Bertrand apporte son soutien «sans état d’âme» et «sans ambigüité» à M. Macron.

Le 27 avril, quatre ministres socia­listes, anciens collègues de gou­vernement de M. Macron, par ins­truction interministérielle adressée aux préfets, rappellent qu’imposer le français sur les chantiers est une forme de discrimination, donc illégal.

http://www.courrier-picard.fr/29375/article/2017-05-11/le-gouvernement-torpille-la-clause-moliere

L’opération de communication, « un exemple typique d’hypocrisie » comme l’avait qualifiée Marine en séance du 26 avril est enfin démon­trée.

Mais la vérité éclate le lendemain du 1er tour de l’élection présiden­tielle.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

About fn-rbm