Post navigation

Argumentaires

Soutien aux entreprises régionales menacées par la violence migratoire

Les établissements Rivet et Verborgh, société spécialisée en mécanique industrielle dans le Calaisis voit son quotidien perturbé depuis que les associations pro-migrants ont décidé d’organiser la distribution de repas aux clandestins précisément sous ses fenêtres.

La société a publié un communiqué de presse alarmant, l’entreprise est en péril et réclame « l’aide urgente des pouvoirs publics afin d’assurer la sécurité des employés et des locaux ». On comptabilise à ce jour entre 500 et 600 migrants présents à proximité de la zone. (http://www.lavoixdunord.fr/311518/article/2018-02-05/face-la-crise-migratoire-les-ets-rivet-appellent-l-aide)

L’Etat doit prendre ses responsabilités : un retour des frontières qui protègent et l’application du droit. Les associations qui sous couvert d’humanitaire encouragent l’afflux migratoire doivent être poursuivies, non pas concurrencées par les services de la préfecture qui se sont mis, eux aussi, selon la volonté de Monsieur Macron à distribuer des repas aux clandestins. (http://www.bvoltaire.fr/migrants-fine-bouche-a-calais/)

Notre action politique : communiqué de presse du 7 février 2018

http://picardienordpasdecalais.com/communique/lentreprise-rivet-verborgh-de-calais-menacee-violence-migrants/

About fn-rbm